« La dématérialisation est un enjeu sur lequel la fonction SIRH doit se former », Bernard Just, Observatoire SIRH


Le mercredi 02 juillet 2014 | Conseils SIRH
"La dématérialisation est un enjeu sur lequel la fonction SIRH doit se former", Bernard Just, Observ - D.R.
Fort d’une communauté de 2000 professionnels, l’Observatoire SIRH s’apprête à fêter son troisième anniversaire. L’occasion, pour Bernard Just, directeur associé du réseau, de partager les projets de l’Observatoire pour 2014 et de faire la lumière sur les évolutions de la fonction SIRH

Sur quelles thématiques porteront les prochaines études de l’Observatoire ?

Après avoir réalisé, en début d’année, une étude sur la gestion administrative dans le cloud, nous devrions continuer à nous intéresser au mode SaaS. La maturité de ce type de solutions est telle que nous pouvons désormais tout envisager, y compris la gestion de la paie. En septembre, nous aborderons donc le mode SaaS sous l’angle des projets internationaux dans les SIRH. Suivra ensuite une étude sur le social recruiting, qui montrera comment les nouvelles technologies et les réseaux sociaux peuvent s’associer pour faire évoluer le SIRH vers un recrutement plus interactif.

Allez-vous tisser de nouveaux partenariats pour lancer des cycles de formations ?

Nous ne lancerons pas de nouveaux cursus. L’an dernier, nous avons créé, en partenariat avec France Business School, la première formation certifiante SIRH 2.0 de France, un parcours de 16 jours abordant tous les domaines du SIRH : la conduite de projet, les ERP, la paie, la gestion du temps et des activités, les réseaux sociaux, le SaaS, la dématérialisation… Comme cette formation a rassemblé beaucoup de stagiaires, nous espérons la reconduire cette année avec d’autres écoles. La demande est forte, la France étant relativement pauvre en termes de formations dans ce domaine.

Quels évènements ponctueront le second semestre de l’année ?

En 2013, nous avons lancé un format d’évènement appelé « Les apéros SIRH » durant lequel nous invitons notre communauté à venir échanger et réseauter autour d’un verre. Comme les deux premières éditions ont été un franc succès et rassemblé entre 70 et 80 personnes, nous allons réitérer l’expérience durant la deuxième quinzaine de septembre.

Comment voyez-vous évoluer la fonction SIRH ?

Au fil des années, la fonction SIRH s’est ouverte aux talents et est devenue une fonction-clé au sein de la direction des ressources humaines. Aujourd’hui, les responsables SIRH doivent avoir des compétences en RH, en nouvelles technologies et en conduite de projet. C’est un mouton à cinq pattes qu’il est aujourd’hui difficile de dénicher ! Comme les nouvelles technologies vont de nouveau faire évoluer les process, le besoin de formation devrait, lui aussi, se renforcer. La dématérialisation est un enjeu sur lequel la fonction SIRH doit, par exemple, se former.

Sera-t-elle amenée à se rapprocher de la DSI ?

On pourrait croire qu’avec la montée en puissance du mode SaaS, la DSI perde le pouvoir… Les résultats de l’une de nos dernières études ont révélé exactement le contraire ! La fonction DSI reprend le dessus et intervient de plus en plus dans le choix des projets en mode SaaS. Ces solutions sont de plus en plus complexes à chaque montée de version des éditeurs. Le temps où nos outils étaient « plug and play » est révolu. Il est désormais nécessaire d’avoir une expertise fonctionnelle, technique et un pilotage informatique. La DSI, la DRH et la fonction SIRH doivent donc former un trio !

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami