Guide pratique - Benchmarker l’efficacité de ses processus RH


Le mardi 03 décembre 2013 | Analytics RH
Guide pratique - Benchmarker l'efficacité de ses processus RH - D.R.
Optimiser les coûts, réduire les risques, augmenter la productivité… Autant de raisons de mesurer l’efficacité de ses processus RH afin d’agir sur les bons leviers pour les améliorer. Toutes les entreprises sont en recherche de performance et d’efficacité. Difficile alors pour le DRH de porter ce discours s’il ne se l’impose pas à lui même

 « Il y a un rôle d’exemple du DRH qui doit avoir des processus pertinents s’il veut être une voix qui compte  », souligne Philippe Galiano, directeur marketing au sein d’ADP France.

L’exemple d’ADP


Dans l’édition 2013 de son Benchmark sur la productivité RH dans les grandes entreprises françaises, ADP a estimé le coût total de fonctionnement moyen à 400 euros par salarié et par an, pour une moyenne de 225 salariés par gestionnaire RH. « Nos consultants ont réalisé des audits dans 145 entreprises françaises de 1 000 à 75 000 collaborateurs qui voulaient améliorer leur processus. Ils ont analysé 144 processus et interviewé les acteurs qui en étaient représentatifs, ceux rattachés à la DRH (gestionnaire de paie, responsable de dossier maladie, chargé de formation…) mais aussi les managers », précise Philippe Galiano.

Mode d’emploi

Gestion de la paie, des embauches, des absences, des recrutements, de la formation, de la mobilité, du taux d’absentéisme… Y’a-t-il des processus plus pertinents à mesurer que les autres ? Certains indicateurs sont-ils plus révélateurs ? « Ce qui est important, c’est d’identifier le temps passé à chaque étape et de le corréler avec la validation des processus et la volumétrie d’informations collectées, explique le directeur marketing d’ADP France. C’est la volumétrie et la fréquence qui vont déterminer la pertinence et l’importance d’un processus. Si vous avez 20 % de turn-over, mieux vaut optimiser les processus d’embauche et de départ. »

Attention également à évaluer le coût complet, autrement dit, non seulement le coût de la main d œuvre mais également de tout ce qui est nécessaire au fonctionnement. Le coût du mètre carré à Paris n’est pas le même que dans la banlieue de Roubaix par exemple.

Tenir compte des risques

« Prendre en compte le niveau de risque est primordial, avertit Philippe Galiano. Une entreprise peut être très productive mais prendre des risques en termes législatifs ou financiers. » Ainsi, une société qui doit faire face un fort taux d’absentéisme doit se soucier de rendre son processus de gestion de la maladie performant sans quoi ses indemnités journalières ne seront pas recouvrées auprès de la CPAM par exemple. Il y a également un risque financier direct associé à certains processus. Lors de l’embauche, le processus doit être optimisé pour que la déclaration à l’Urssaf respecte les délais et les erreurs à ne pas faire.

De manière globale, le Benchmark ADP identifie deux leviers de productivité au sein des services administratifs RH : la centralisation des services et l’externalisation du SI. À vous d’identifier vos meilleurs leviers…

Magali Morel

Transférer cet article à un ami