Vidéo : les tendances fortes du salon Solutions RH


Par Par Aurélie Tachot, Olivia Schmoll, Lauriane Cnockaert et Laurent Pilliet | le vendredi 23 mars 2018 | SIRH SaaS

Intelligence artificielle, réalité virtuelle, chatbot… Les innovations qui impactent la fonction RH n’ont jamais été aussi nombreuses. A l’occasion de la 24e édition du salon Solutions RH, qui s’est déroulée cette semaine à Paris, les responsables RH férus de nouvelles technologies ont pu le constater. Ce qu’il faut retenir de cet événement 100 % dédié au digital RH.

La vague du digital continue de s’abattre sur la sphère des ressources humaines. Chaque année avec un peu plus de puissance. La 24e édition du salon Solutions RH, qui a rassemblé, pendant deux jours et demi, plusieurs milliers de professionnels RH au Parc des Expositions de Paris, a une fois de plus prouvé que les nouvelles technologies avaient toute leur place au sein des entreprises. Beaucoup plus matures, les décideurs RH semblent désormais avoir compris que la transformation digitale revêtait beaucoup d’avantages. Résultat : « l’heure n’est plus vraiment à l’évangélisation », entonnent les 300 exposants ayant participé au salon, mais au passage à l’action. Un stade qui n’est pas forcément plus simple : les outils RH n’ont jamais été aussi nombreux pour améliorer l’expérience collaborateur, que ce soit dans le domaine du sourcing, de la gestion des talents, du bien-être au travail ou de la formation. Le choix s’avère difficile pour les professionnels RH, qui peinent à suivre la cadence technologique qu’imposent les éditeurs de logiciels.

Des innovations « futuristes » débarquent dans les RH

Pendant que les entreprises dématérialisent tout juste leurs bulletins de paie, déploient des outils pour sonder leurs collaborateurs et débutent la digitalisation de leurs contenus de formation, les éditeurs de logiciels avancent à grands pas sur des sujets plus « futuristes » tels que l’intelligence artificielle, qui commence à trouver des applications concrètes. Alors que les entreprises évoluent dans un contexte règlementaire de plus en plus contraint (la RGPD, la DSN, le prélèvement à la source…), l’IA, qui permet d’automatiser un bon nombre de tâches RH, est clairement attendue au tournant. Sera-t-elle, dans quelques années, un levier de productivité pour la fonction RH ? Seule l’avenir nous le dira. Côté formation, l’influence de plus en plus forte des neurosciences sur les contenus de formation devrait également revisiter un bon nombre de modalités d’apprentissage. La réalité virtuelle et l’immersive learning offrent enfin de belles perspectives pour les entreprises souhaitant miser sur la montée en compétences de leurs collaborateurs. La fonction RH sera technophile ou ne sera pas.

Transférer cet article à un ami