Qapa, nouveau site emploi 2.0, récolte 1,7 million d'euros


Le mercredi 29 juin 2011 | Site emploi spécialisé
Qapa, nouveau site emploi 2.0, récolte 1,7 million d'euros

Nouveau venu sur le marché du recrutement 2.0, Qapa veut frapper un grand coup. L’objectif est audacieux : réduire de 10% le chômage en un an.

Stéphanie Delestre, Corentin Larose, Olivier Zier et Florian Auriau sont les quatre fondateurs ambitieux de Qapa.com, un « outil de matching en ligne dédié à l’emploi ».

« L’idée est de faire correspondre en temps réel les compétences et les aspirations des candidats avec les besoins des recruteurs »
, présente la CEO Stéphanie Delestre, ancienne dirigeante de Qype. Pour cela, la start-up française s’appuie sur un algorithme maison, à la manière des sites de rencontres. Concrètement, les recruteurs postent gratuitement une annonce et c’est l’algorithme qui fait tout le travail. Il épluche la banque de candidats et dresse une liste des profils les mieux adaptés. Ce n’est qu’au moment de contacter ces profils intéressants que les RH doivent mettre la main au portefeuille.
« Finis les systèmes d'annonces complexes aux tarifs prohibitifs », avance la CEO. « Le matching met fin à la tyrannie du CV et permet aux petites structures de s’adjuger elles aussi des candidatures pertinentes. En fait, on automatise les métiers d’une agence d’intérim », résume la CEO.

- 10% pour le chômage en un an ?

Entre juillet et décembre 2011, Qapa a pour objectif de totaliser plusieurs centaines de milliers de membres en recherche d'emploi ou en mobilité. De là à réduire le chômage de 10% en un an ? Pourquoi pas, quand on sait que 900 000 offres d’emploi n’ont pas trouvé preneur cette année. « Nous voulons combler le fossé entre ces 900 000 offres et les 4 millions de chômeurs en France », se promet Stéphanie Delestre.
Pour cela, la start-up pourra s’appuyer sur ses partenariats avec Pôle Emploi et la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME).

Une formule qui fait des émules

Outre Pôle Emploi et la CGPME, Qapa peut déjà compter sur l’intérêt de grands groupes comme Thalès, Bouygues, Exprim ou France Telecom – Orange.
Côté finance, la jeune société est prise très au sérieux par les investisseurs. Elle a réalisé l’une des plus grosses levées de fonds de l’année en seed capital grâce au 1,7 million d’euros investi par 360 Capital Partners, Partech International et plusieurs business angels comme Raphaël Zier, CEO de Netbooster.

Qapa.com sera lancé en France au cours du mois de juillet, mais la start-up a déjà des vues sur les marchés du Royaume-Uni et de l’Espagne. « Nous allons développer la plateforme en France puis rapidement lancer le site à l'international », conclut Stéphanie Delestre.

Sylvain Luneau

Transférer cet article à un ami