Meilleures-entreprises.com accélère et lève des fonds


Le mardi 08 novembre 2011 | Site emploi spécialisé
Meilleures-entreprises.com accélère et lève des fonds

Le premier site d’informations sur les employeurs a de nouveaux investisseurs. Les fonds injectés vont servir à finaliser la version française de meilleures-entreprises.com et à lancer un développement international.

Multiplier par plus de trois le nombre de visiteurs uniques par mois, voilà l’ambition du site d’informations meilleures-entreprises.com d’ici la fin du mois d’avril 2012. De 60 000 aujourd’hui, les internautes passeraient alors à 200 000. Le montant exact de la récente levée de fonds est tenu secret. Des réseaux de Business Angels, dont Club Invest 77, et un grand groupe industriel français ont investi une somme avoisinant les 500 000 euros en septembre dernier.

Application Facebook

Que change cet investissement ? « La version française du site sera entièrement achevée cette année », répond Laurent Labbé, fondateur du site d’informations sur les employeurs. « L’application Facebook attendue avant 2012 permettra par exemple aux candidats de recevoir des offres d’emploi personnalisées », poursuit-il. De plus, la version internationale du site est en cours de développement. Le partenaire Kompass International permet de présenter 1,5 millions d’entreprises dans 20 pays. 80 000 entreprises sont présentes sur la version française.

Les candidats inscrits ont entre 20 et 30 ans. Ils sont ingénieurs, développeurs,  travaillent dans les secteurs du commerce et du marketing. « Le site permet à ces jeunes diplômés de s’informer sur la culture d’une entreprise et de sa réputation, ou de connaître la grille des salaires, annonce Laurent Labbé, des données fiables, qui ne proviennent pas d’un site RH, et qui sont bien utiles par exemple à la veille d’un entretien d’embauche. »

« Structurer l’information »

Et pour les entreprises, quelle est la valeur ajoutée ? « Elles peuvent structurer l’information qui circule sur elles, agir dans l’espace communautaire en fournissant des réponses officielles et échanger avec les candidats », explique le fondateur. Cet espace d’informations interactif s’appelle l’eBubble. En prenant le contrôle, un recruteur peut présenter son entreprise et ses métiers. Schneider Electric ou L’Oréal l’ont fait. Des offres d’emploi et des articles peuvent être mis en ligne. Autre option proposée : créer du contenu multi media, une vidéo métier, une vidéo portrait d’un salarié ou encore un reportage photos. Enfin, depuis quelques semaines l’eBubble s’exporte dans les réseaux sociaux et professionnels, comme Facebook et Linkedin. A suivre…


Priscilla Reig

Transférer cet article à un ami