"Nous avons mis à profit les 24 mois de crise pour améliorer nos sites", Alain Peroni, Jobtransport


Le vendredi 18 novembre 2011 | Site emploi spécialisé
"Nous avons mis à profit les 24 mois de crise pour améliorer nos sites", Alain Peroni, Jobtransport

Crée en 1999, Jobtransport est rapidement devenu le premier site d’emploi spécialisé dans le transport et la logistique en France. Forts de cette réussite dans l’Hexagone, ses créateurs décident d’ouvrir deux sites du même acabit en Espagne et en Chine. Comment Jobtransport a-t-il surmonté la crise et comment se porte-t-il aujourd’hui ? Les réponses d’Alain Peroni, directeur associé.

Comment votre site a-t-il vécu la crise ?

Avant juillet 2008, nous avions en moyenne entre 4 000 et 5 000 offres d’emploi de moins de 45 jours présentes sur Jobtransport. Au pic de la crise, début 2009, nous sommes tombés à 600-700 offres. Les prémisses d’une remontée se sont faites sentir début 2010. Aujourd’hui, nous avons quasiment retrouvé les niveaux d’avant crise, tant en termes de CA que d’annonces en ligne. Mais dans le même temps, nous avons mis à profit cette période de 24 mois pour améliorer l’outil, affiner l’adéquation entre l’offre et la demande et donner la possibilité aux recruteurs de recevoir des CV ultra qualifiés.

Qu’est-il advenu de vos salons de recrutement ?

Avant la crise, nous avions l’habitude d’en organiser deux par an. Il n’y en a eu aucun en 2009 car cela n’avait pas de sens. Mais la demande des entreprises est croissante : nous avons donc refait un salon en mai 2011 et il y aura bien deux salons en 2012.

Et qu’en est-il de vos filiales en Chine et en Espagne ?

Le site espagnol est en stand-by depuis quatre ans car les entreprises espagnoles ont été violemment touchées par la crise. Quant à la Chine, mes associés et moi-même avons nettement moins l’occasion de nous y rendre du fait de la crise française mais avons néanmoins continué à y investir.

 Beaucoup de sites d’emploi spécialisés ont récemment été rachetés par des sites généralistes. Tenez-vous à rester indépendants ?

Quand on se lance, le fait d’être indépendant procure des avantages importants. On peut se développer à notre rythme et selon notre propre stratégie. Mais bien sûr, on a moins de moyens. Jusqu’ici, personne n’est jamais entré dans notre capital car nous souhaitions garder notre liberté : c’est une belle success story et un modèle qui fonctionne bien. Mais maintenant, nous avons évolué dans notre approche, il y a aussi des effets d’opportunité et si quelqu’un nous proposait un partenariat intelligent, nous nous y pencherions avec intérêt.

Quels sont vos projets pour 2012 ?

D’abord, nous souhaitons consolider notre développement sur Jobtransport avec des relais de croissance. L’autre gros chantier consistera à faire exploser Jobvitae.fr, le site santé, action sociale et industrie pharmaceutique que nous avons lancé en 2007. Le site est à maturité, nous avons atteint la masse critique en terme de candidats. Il faut maintenant investir en matière de visibilité et de personnel pour devenir également leader avec ce site spécialisé en santé.


Des propos recueillis par Fiona Collienne

Transférer cet article à un ami