JobTeaser lève 50 millions d’euros pour s’imposer en Europe


Le jeudi 12 septembre 2019 | Site emploi spécialisé
Jobteaser -
Deux ans après avoir levé 15 millions d’euros, JobTeaser remporte de nouveau l’adhésion d’investisseurs. La start-up devenue scale-up annonce avoir récolté 50 millions d’euros auprès de ses investisseurs historiques et du fonds londonien Highland Europe, qui accompagne notamment Talentsoft. Un capital qui va lui permettre de dupliquer plus largement sa plateforme d’orientation et de recrutement en Europe et de lancer de nouveaux outils d’accompagnement.

Troisième tour de financement pour JobTeaser ! En janvier 2015, la société parisienne, qui édite une plateforme d’orientation et de recrutement dédiée aux étudiants, avait levé 3 millions de dollars auprès de Seventure Partners six ans après son lancement. En mai 2017, elle transformait l’essai en récoltant 15 millions d’euros auprès de trois investisseurs : Alven Capital, Idinvest Partners et Korelya Capital. Ce mercredi 11 septembre 2019, JobTeaser annonce un nouveau tour de table auprès du fonds londonien Highland Europe (Talentsoft, ContentSquare…) et de ses investisseurs historiques, d’un montant de 50 millions d’euros. « L’enjeu de notre précédente levée de fonds était de nous développer à l’international, sur des marchés phares comme l’Allemagne, l’Espagne, le Royaume-Uni, la Belgique… Nous avons eu la confirmation que notre modèle, rentable en France, pouvait être dupliqué à l’étranger. Nous avons donc lancé un appel d’offres, auquel plusieurs fonds ont participé. Nous avons choisi Highland Europe car il nous semblait important que notre dimension internationale se reflète dans notre actionnariat », explique Adrien Ledoux, CEO de JobTeaser. Un choix que l’équipe dirigeante ne regrette pas. « Le fonds nous a déjà mis en contact avec l’Université d’Oxford », confie-t-il.

600 universités et écoles équipées en Europe

Aujourd’hui, la plateforme d’orientation et de recrutement de JobTeaser est plébiscitée par 600 universités et établissements d’enseignement supérieur européens. Si ces derniers peuvent gratuitement accéder à la plateforme en marque blanche, les entreprises (grands groupes, PME et start-up) qui souhaitent publier des offres d’emploi et du contenu relatif à leur marque employeur doivent s’acquitter d’un abonnement payant. « En France, 250 établissements sont équipés de notre outil, dont 100 % des écoles de commerce et la moitié des universités. Nous en dénombrons également 80 en Allemagne et 40 en Espagne », indique Adrien Ledoux. Le capital récolté à l’occasion de cette levée de fonds va permettre à la société de pénétrer davantage l’ensemble de ces marchés étrangers. « Se lancer dans un nouveau pays est coûteux : pendant environ deux ans, l’enjeu est de convaincre les universités et les écoles, sans générer de l’argent de la part des entreprises. Notre nouveau capital sera directement investi dans cette mission », précise-t-il. Cette conquête internationale passera par de nombreux recrutements. Sur les 250 collaborateurs que le scale-up dénombre, 50 sont implantés à l’étranger. « D’ici 2020, nous devrions être 400. L’équipe internationale triplera de taille », explique le CEO. La société n’exclut également pas de réaliser des acquisitions sur la scène internationale. « Nous avons d’ores et déjà identifié des cibles parmi les plateformes disposant d’importants réseaux d’universités  », indique-t-il.

Créer un parcours d’orientation en ligne

Grâce à cette nouvelle liquidité, JobTeaser s’est fixé un second objectif : enrichir sa plateforme d’un point de vue fonctionnel. « Bien s’orienter commence par bien se connaître. Notre ambition est donc de proposer aux jeunes un parcours d’orientation en ligne, qui sera constitué de contenus pour s’informer, mais aussi d’outils d’interaction avec des conseillers de carrières, des anciens d’écoles… Nous avons récemment développé un test qui permet, en 10 minutes, de connaître ses leviers de motivation, ses centres d’intérêts et ses valeurs. C’est ce type d’outils que nous voulons pousser dans notre parcours », illustre Adrien Ledoux. Petit à petit, JobTeaser devrait enfin élargir sa cible d’utilisateurs : en plus de s’adresser aux étudiants et jeunes diplômés à la recherche de leur premier emploi, l’éditeur souhaite cibler les jeunes talents dans leur quête du deuxième voire troisième job. Pour mener tous ces projets, l’équipe R&D de JobTeaser devrait, elle aussi, se renforcer, toujours sous l’impulsion de Jérémy Lamri (fondateur du Lab RH), qui a rejoint la scale-up parisienne à l’automne 2018.

Transférer cet article à un ami