Direct Performance se positionne sur le street marketing


Le mardi 06 décembre 2011 | Site emploi spécialisé
Direct Performance se positionne sur le street marketing

Cette année, Direct Performance a décidé de concentrer ses efforts sur le street marketing au sein de la sphère étudiante. Une stratégie plutôt payante puisque ce volet représente déjà la moitié de son chiffre d’affaires.

L’année 2011 se termine sous les meilleurs auspices pour Direct Performance. La PME spécialisée dans le marketing direct a réussi à développer un axe de son activité : le street marketing. « Notre rôle consiste à gérer la partie logistique des campagnes de communication des entreprises. Nous distribuons, dans les grandes écoles et les universités, des tracts, des flyers et des goodies en lien avec l’emploi. Ces documents ne sont pas des plaquettes commerciales. Nous faisons plutôt la promotion de stages, de métiers ou de business games de grandes entreprises », explique Vincent Sauteron, fondateur de la société. Et cette année, les grands comptes des secteurs de la banque, de l’assurance, de l’énergie et du bâtiment, soucieux d’accroître leur image employeur, ont renouvelé toute leur confiance à la PME. « Les opérations de street marketing, autrefois concentrées entre les mois d’octobre et d’avril, deviennent constantes tout au long de l’année. Elles représentent aujourd’hui la moitié de notre chiffre d’affaires. L’autre moitié étant réalisée par la location de notre base de données pour des opérations de recrutement par e-mailing. »

Une relation privilégiée avec les écoles

Grâce à son large réseau de distributeurs, Direct Performance maintient le cap d’une centaine d’opérations de street marketing par an. Un succès dû à « la relation de confiance que nous avons su instaurer auprès des établissements de l’enseignement supérieur », souligne Vincent Sauteron. Non seulement les prestations de tractage et d’affichage s’effectuent dans près de 400 grandes écoles de commerce, d’ingénieurs et d’universités mais aussi dans les lycées et collèges proposant des cursus allant du CAP au Bac+ 2. En parallèle, la société réalise également une dizaine d’opérations à l’étranger, notamment en Belgique, en Italie et en Pologne. Afin de permettre à ses clients de visualiser les opérations sur le terrain, la PME met en place un reporting pour chaque établissement. « Celui-ci est composé d’un book de photographies. Il garantit à la fois le succès de chaque opération et l’impact auprès des étudiants. »

Aurélie Tachot

 

Transférer cet article à un ami