Blue Search adopte le QR code


Par Anna Masse | le mardi 23 octobre 2012 | Site emploi spécialisé
Blue Search adopte le QR code

Le site Blue Search, dédié au recrutement des métiers du digital, a fait peau neuve. Parmi les nouvelles fonctionnalités, il présente la possibilité d’intégrer un QR code aux offres d’emploi.

« On voulait mettre en valeur les activités du cabinet, tout proposant un site tourné vers l’utilisation », explique Matthieu Watremez, chef de projet pour le cabinet de recrutement digital Blue Search Conseil. De fait, le site présente une version plus fonctionnelle, surfant sur les tendances web : une ouverture vers les réseaux sociaux, un site condensé dédié aux mobiles et tablettes,  ou encore l’utilisation de QR codes. La technologie QR code, existe depuis plus de 10 ans, mais commence seulement à décoller avec l’explosion des smartphones. En l’intégrant à son site, Blue Search cible une population pour qui chaque innovation pratique va devenir un reflexe. « Nous avons mis l’accent sur l’attractivité vers les jeunes diplômés », précise le chef de projet. Concrètement, tout candidat qui dispose d’un profil sur le site peut « flasher » le QR code d’une offre d’emploi, pour l’enregistrer et postuler via son mobile (ou sa tablette). A noter que pour des raisons techniques, il est pour l’instant impossible de créer un profil utilisateur directement sur un smartphone, il doit être complété préalablement sur un ordinateur.

Les QR codes : « plus qu’un gadget »
Cette nouvelle fonctionnalité peut paraître superficielle de prime abord, mais Mathieu Watremez souligne son intérêt pour l’utilisateur « C’est plus qu’un gadget.  Nous travaillons sur l’ "user expérience". L’idée est de proposer au candidat un site adapté à son mobile avec un confort de navigation optimisée ». Par ailleurs l’utilisation des QR codes prend tout son sens lorsqu’il s’agit de passer d’un support papier au numérique, notamment pour une diffusion des offres dans la presse. « Dans une démarche de branding c’est très bénéfique, confirme Mathieu Watremez. Cependant comme notre site n’a pas de vocation généraliste, si nous diffusons dans les journaux, nous risquons de perdre au niveau de la qualité des réponses. Par contre en ciblant un support print dédié au digital, là ça devient intéressant. C’est quelque chose que nous étudions. » Le site compte actuellement 500 profils utilisateurs. D’autres améliorations sont à venir comme le développement d’une version propre aux tablettes, présentant un contenu plus riche que la version mobile.

Transférer cet article à un ami