4 min 30 avec Gwenaëlle Quénaon-Hervé, directrice générale adjointe de RegionsJob


Le vendredi 21 juin 2013 | Site emploi régional
Créé en janvier 2000 à Rennes par trois jeunes entrepreneurs, RegionsJob emploie désormais plus de 180 personnes. Sans aucun rachat, ce site a réussi à se hisser à la place enviée de premier site emploi privé de France en terme de trafic. Le parcours de Regionsjob tient bien de la success-story ! Gwenaëlle Quénaon-Hervé livre les secrets de RegionsJob et lève le voile sur les nouveautés 2014

Peu de personnes auraient parié au début de l’année 2000 sur le succès du nouveau site régional OuestJob.com. Sa seule ambition était alors de devenir « le site de référence dans le grand ouest ». Il est vrai qu’il devait alors faire face à des géants internationaux (Monster, Jobpilot, Jobline…), des leaders français (Emailjob, Cadremploi, Cybersearch…), des start-up ambitieuses (Keljob, PlanetCareer…) et des acteurs de la PQR particulièrement bien installés (Ouest-France, Sud-Ouest…). Le Télégramme mise alors sur RegionsJob et prend, en septembre 2000, 77 % de son capital. Un investissement qui se révèlera particulièrement judicieux avec le temps !

Depuis, RegionsJob a connu une croissance remarquable. L’ouverture des autres régions a vite été réalisée ; en septembre 2007, ParisJob est lancé avec le groupe Amaury (Le Parisien) ; les sites formations ont ouvert deux ans plus tard en septembre 2009… Et RegionsJob a frappé un grand coup en mars 2011 en devenant le site emploi privé le plus visité de France.

Toutefois, les défis pour RegionsJob restent nombreux. Ce site doit déjà faire face à la crise du marché de l’emploi, la plus forte crise depuis sa création en 2000. Il doit ensuite intégrer la nouvelle donne liée à l’explosion des réseaux sociaux. Enfin, il va lui falloir affronter la concurrence de plus en plus marquée en régions d’un phénomène prénommé Le Bon Coin.

Gwenaëlle Quénaon-Hervé, directrice générale adjointe et co-fondatrice de RegionsJob, revient sur le très beau parcours de RegionsJob depuis son lancement et lève le voile sur les futures nouveautés. 

Laurent Pilliet

Transférer cet article à un ami