Workday accélère sur la visualisation des données


Par Aurélie Tachot | le mercredi 21 juin 2017 | SIRH SaaS
Workday accélère sur la visualisation des données

A l’occasion de la 3e édition de son événement Workday Elevate, le spécialiste de la gestion financière, RH et paie dans le cloud a levé le voile sur sa road map produits. Cette année, l’éditeur, qui a généré 1,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2016, se concentrera sur l’analyse et la visualisation de données, suite à son acquisition de la société Platfora il y a un an.

En juillet 2016, Workday mettait la main sur la société américaine Platfora, renforçant ainsi son expertise dans l’analyse des données. Une acquisition dont l’éditeur devrait pleinement profiter en 2017. "Nous souhaitons intégrer la technologie de cette société afin de permettre à nos clients de rapatrier, dans la solution Workday, des données extérieures et ainsi de faire des analyses croisées", explique Sabine Hagège, responsable stratégie et produit EMEA chez Workday, à l’occasion de l’évènement Workday Elevate, qui s’est déroulé fin mai à Paris. Avec cette approche, l’objectif du groupe, qui a enregistré une croissance de 35 % de ses revenus mondiaux en 2016, est d’aider les entreprises à asseoir leurs décisions sur des données RH et financières objectives. "Potentiellement, une entreprise pourra faire des interprétations en combinant, depuis Workday, ses résultats commerciaux issus de Salesforce, ses enquêtes de satisfaction clients et son turnover", illustre-t-elle. En 2017, l’accent sera notamment mis sur la visualisation de ces analyses, l’un des points forts de Platfora. L’intégration de cette technologie d’analyses croisées et de visualisations au sein de la suite intégrée de Workday impactera de nombreux modules dont Workday Learning, qui devrait être en mesure de suggérer davantage de recommandations de formations ces prochains mois.

Les ETI en ligne de mire

En parallèle de ces investissements technologiques, Workday s’est donné un autre objectif : "développer une approche plus adaptée aux ETI", indique Sabine Hagège. L’idée n’est pas, comme certains éditeurs, de créer de nouveaux outils RH dédiés, mais plutôt de proposer une mise en œuvre différente, en l’occurrence "un déploiement plus rapide et moins couteux", précise-t-elle. Il faut dire que le spécialiste des solutions cloud, qui dénombre 1500 clients dans le monde (dont Lafarge, Sanofi et Eiffage en France), a tout intérêt à s’adapter à cette nouvelle cible. Dans l’Hexagone, il a récemment été choisi par BlaBlaCar mais aussi Vente Privée, qui a vu dans l’exploitation des données RH une opportunité de mieux accompagner sa croissance organique et externe. "La solution de Workday, dont le Core RH sera live le 1er octobre prochain, va nous aider à prendre des décisions RH plus rationnelles, moins intuitives, entièrement basées sur la data", expliquait Antoine Bosonnet, DRH de Vente Privée, lors d’une table ronde. Une obsession de la donnée qui sera également "au service de la transparence de l’organisation", a insisté le DRH. Notamment de ses organigrammes et de ses reportings. Un cas client qui – s’il est réussi – pourrait permettre à Workday de se frayer une place sur le mid market, notamment en France, où l’éditeur revendique une croissance à trois chiffres.

Transférer cet article à un ami