"Sur Workday, l’analyse des données est en temps réel"


Par La Rédaction | le lundi 10 septembre 2018 | SIRH SaaS
"Sur Workday, l’analyse des données est en temps réel"

Workday, qui a été nommé leader pour la troisième année consécutive dans le Magic Quadrant des solutions cloud de gestion du capital humain, trace sa route. En prônant une approche unifiée de la gestion des ressources humaines, l’éditeur convainc un nombre croissant d’entreprises cherchant à stimuler la productivité de leurs collaborateurs. Les explications de Sabine Hagège, directrice et product manager de Workday.

Quelle est l’origine de Workday ? 

Workday est né de plusieurs convictions. Les fondateurs – Dave Duffield et Aneel Bhusri – ont pris la décision de partir d’une page blanche et de développer une application RH et finance unifiée afin d’aider les entreprises à atteindre leurs objectifs stratégiques. Workday a, en premier lieu, conçu une plateforme technologique flexible et globale ainsi que les fonctions de gestion administrative du personnel. Cette approche allait à l’opposé de la tendance de l’époque qui était de créer des briques applicatives spécifiques de gestion de la performance, par exemple. Aujourd’hui, toutes nos applications fonctionnent de manière unifiée : elles partagent les mêmes fondations techniques et les mêmes données. En France, nous équipons à la fois les grands groupes et les ETI et comptons notamment Airbus, Vente-Privée ou encore La Mutuelle Générale parmi nos clients. 

Qu’en est-il de l’analyse décisionnelle ? 

La plupart des applications de gestion RH ont été conçues pour permettre la saisie de données et pour gérer les workflows d’approbation. Le plus souvent, les données présentes dans ces systèmes sont migrées dans un autre outil à des fins d’analyse décisionnelle. Les données analysées sont donc rarement à jour et les décisions prises biaisées. Avec Workday, nous donnons la possibilité d’analyser les données en temps réel, depuis l’unique système dans lequel elles sont saisies, en fournissant des fonctions d’analyse décisionnelle présentes de façon native dans l’application. Pour les DRH, c’est une opportunité. Pendant longtemps, du fait du manque de facilité d’accès aux données, ils avaient tendance à s’appuyer sur les directions financières. Avec les nouveaux outils, ils ont compris le poids que l’accès à l’information pouvait leur donner pour mettre en place une planification efficace.

Quels sont vos projets ?

Nous travaillons sur une nouvelle offre qui s’appelle « People Experience », dont le but est de remplacer les portails d’entreprise pour fournir à l’employé une expérience totalement intuitive et personnalisée. L’employé verra les informations dont il a vraiment besoin en fonction de son rôle et son parcours. Le but est de le guider : il aura accès à différents systèmes depuis une unique page. Les données y seront échangées avec les systèmes tiers sans que l’utilisateur n’ait à se demander dans quel système il doit consulter une information. Nous travaillons également sur un chatbot auquel l’employé pourra poser des questions et qui le redirigera directement vers l’endroit où il doit effectuer l’action. Certaines de ces fonctionnalités sont en phase de test par des « early adopters » et seront disponibles en 2019 pour un spectre plus large de clients. 

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Sabine Hagège, directrice et product manager de Workday, sur le site de notre partenaire News Tank.

Transférer cet article à un ami