Les 6 idées-clés à retenir d’iRecruit 2014


Le vendredi 13 juin 2014 | SIRH SaaS
Les 6 idées-clés à retenir d’iRecruit 2014 - D.R.
Le centre des expositions d’Amsterdam a accueilli, les 5 et 6 juin derniers, la seconde édition d’iRecruit. Organisé par l’équipe de HR Tech Europe, le salon a rassemblé 600 professionnels du recrutement venus de toute l’Europe. Tour d’horizon des idées présentées lors des conférences plénières et des workshops

1. Le recrutement est une démarche marketing

Après avoir comparé les ATS à des cimetières de CV, Jérôme Ternynck CEO de SmartRecruiters, a expliqué qu’il fallait considérer les candidats comme des clients. « Les principes issus du marketing qui consistent à générer de l’audience, convertir les contacts et choisir les meilleurs doivent être intégrés à nos process de recrutement », a-t-il expliqué.

2. L’expérience utilisateur doit être améliorée

« 95 % des candidats qui souhaitent postuler via un site carrière ne vont pas au bout du process », selon Jérôme Ternynck. Quoique discutable, ce pourcentage a permis d’étayer une idée : maintenant qu’il est possible de continuellement mettre à jour les informations des candidats, les processus RH doivent être revisités. Le CV va notamment disparaître au profit d’un profil social dynamique.

3. Les compétences fondamentales sont à privilégier

Prévoir les contours des postes que nous occuperons dans le futur relève de l’impossible. Pour Pete Baker, en charge du développement RH chez Maersk Line, la meilleure stratégie est de « se concentrer sur les compétences fondamentales, en l’occurrence la créativité, la communication, le travail en équipe… » Et non sur les compétences spécifiques aux postes.

4. Le sourcing se nourrit du Big Data

« Plutôt que de dépenser des millions d’euros dans des actions de marketing, mieux vaut s’appuyer sur les datas pour cibler la bonne audience de candidats », a insisté Colin Minto, Head of Resourcing chez G4S Plc. Pour éviter d’être noyé sous une masse d’informations chiffrées, le mieux est de déterminer avec soin les données qui méritent d’être pertinentes au regard de la stratégie de l’entreprise.

5. Les sites carrières doivent être mobiles

PepsiCo, qui a récemment procédé à une refonte de son site carrière, a misé, à juste titre, sur le mobile. Les résultats obtenus laissent sans voix. « Désormais, les candidats peuvent entièrement candidater depuis leur smartphone ou tablette. Aujourd’hui, 32 % des candidatures sont générées via un mobile, contre 3 % auparavant », a expliqué Chris Hoyt, Talent Engagement & Marketing Leader.

6. Les entreprises veulent des outils ergonomiques

Pendant longtemps, les éditeurs n’ont cessé d’enrichir leurs solutions de fonctionnalités technologiques, quitte à perdre quelques utilisateurs en cours de route. Désormais, ils remettent la convivialité et la simplicité au cœur de leurs outils. L’enjeu est aujourd’hui que les acteurs de l’entreprise prennent les solutions en main sans passer par la case formation.

[diaporama :2014-06-11-irecruit]

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami