Les start-up RH les plus prometteuses en 2018


Par Aurélie Tachot | le vendredi 16 mars 2018 | Gestion des talents
Les start-up RH les plus prometteuses en 2018

Difficile de se retrouver dans la galaxie HR Tech tant le nombre de start-up explose chaque année ! Pour la 4e année consécutive, le cabinet Akoya Consulting a classé les jeunes pousses en fonction des critères d’innovation, de maturité et de pertinence. De quoi permettre  aux professionnels RH de connaître les acteurs les plus prometteurs sur le marché du recrutement, du talent management, de la vie au travail et de la formation.

Massivement impactées par les outils digitaux et toutes les nouvelles technologies qui en découlent (l’intelligence artificielle, le machine learning, la blockchain…), les ressources humaines continuent d’être une source d’inspiration pour la nouvelle génération d’entrepreneurs. Déjà l’an dernier, Akoya Consulting avait passé au crible 100 start-up pour finalement en intégrer 55 au sein d’une cartographie synthétisant les acteurs de la HR Tech. Cette année, le cabinet de conseils a réitéré l’exercice. Sans surprise, la sélection a été encore plus rude. ʺNous avons analysé 452 start-up et en avons retenu le même nombre – 55 – qui étaient éligibles à nos critères de sélection : avoir une offre BtoB, être en activité c’est-à-dire justifier d’un premier client, avoir moins de cinq ans d’existence, ne pas avoir franchi la levée de fonds de série B (généralement d’un montant de 3 à 5 millions d’euros) et faire partie de la French Tech, ce qui signifie adresser le territoire françaisʺ, résume Alexandre Vacante, en charge de la communication chez Akoya. Sur ces 55 jeunes pousses, le cabinet Akoya a décidé de valoriser, pour chaque catégorie RH, 3 sociétés, qu’il juge – de manière parfois subjective – les plus prometteuses.

Top 3 des start-up RH dans le recrutement


Chance.co

Goshaba

Yaggo


Le marché du recrutement est-il arrivé à maturité ? En 2017, le nombre de créations de start-up a diminué de 15 points sur ce domaine, par rapport à 2016. A la première place du Top 3, Chance se présente comme un chasseur de tête semi-virtuel, qui s’appuie sur l’IA pour dénicher des talents non-cadres. ʺCe qui nous a plu dans leur approche, c’est la dimension sociétale : la start-up donne sa chance à des populations éloignés des canaux traditionnels de recrutementʺ, explique Alexandre Vacante. Si Goshaba s’empare de la 2e place, c’est pour son outil qui mélange le big data, les sciences cognitives et la gamification. ʺLa proposition scientifique est solide. Il leur reste à travailler le vernis émotionnelʺ, précise-t-il. La solution de gestion des candidatures Yaggo convainc également en proposant aux entreprises de personnaliser leurs réponses suite à la réception de candidatures.

Top 3 des start-up RH dans le talent management


Entr’UP

Crafty

Oscar RH

 

Très influencé par les technologies liées à la data, le marché de la gestion des talents voit apparaître, chaque année, de nombreuses start-up. Cette année, c’est Entr’UP qui a remporté les faveurs d’Akoya. La société, qui a réalisé plusieurs pivots depuis son lancement en 2014, a développé un assistant dédié à la cohésion d’équipe. En l’occurrence une forme d’IA chargée d’aider les salariés à organiser leurs temps, notamment pendant les réunions. Crafty s’empare de la 2e place ʺgrâce au besoin auquel son outil répond : la rétention des talents dans la Techʺ, indique-t-il. Non moins prometteur, Oscar RH s’illustre pour son idée de fidéliser des talents en les envoyant en immersion… dans des start-up ! Une idée, sur le papier, saugrenue qui permet néanmoins aux salariés en mobilité de développer leur degré d’innovation.

Top 3 des start-up RH dans la vie au travail


Supermood

Zest

Calldoor  


Relativement récent, le marché de la vie au travail suscite beaucoup d’engouement du côté des start-up. Depuis que les « maux du travail » sont reconnus par les RH, les outils se comptent par dizaines. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter : l’arrivée des objets connectés dans la sphère de l’entreprise devrait amplifier ce phénomène. En phase de levée de fonds de série B, Supermood, qui se présente comme « le baromètre de la motivation en entreprise » occupe la 1ère place du podium. Elle est suivie par Zest, qui édite l’outil de sondage, de feedback et d’analyse ZestMeUp et par Calldoor. ʺNous avons hâte de suivre l’évolution de Calldoor qui, avec son application mobile, adresse un sujet très actuel : le droit à la déconnexionʺ, indique Alexandre Vacante.

Top 3 des start-up RH dans la formation


Uptale

Teach on Mars

Domoscio

 

Porté par des concepts prometteurs (la réalité virtuelle, les sciences cognitives, l’adaptive learning…), ʺle marché de la formation a suscité beaucoup de créations d’entreprises en 2017 (+ 15 points par rapport à 2016), en particulier pour lier la formation et la sciences ou les nouvelles technologiesʺ, souligne-t-il. Dans ce domaine désormais mature, c’est Uptale qui s’empare de la première place du classement. Incubée à Station F, cette jeune pousse conçoit des modules de formation immersifs à 360° et en réalité virtuelle pour Danone, Guerlain, LVMH… Teach on Mars et Domoscio ont également convaincu le cabinet Akoya. La première parce qu’elle crée des contenus de formation 100 % natifs pour le mobile, la seconde car elle s’appuie sur l’intelligence artificielle pour faire des recommandations aux apprenants, en fonction de leurs habitudes d’apprentissage.

Transférer cet article à un ami