TagEmploi fait son trou auprès des collectivités


Par Aurélie Tachot | le mercredi 31 mai 2017 | Emploi sur mobile
TagEmploi fait son trou auprès des collectivités

Un an après avoir été racheté par l’éditeur d’applications mobiles Meetphone, TagEmploi continue d’accompagner les collectivités souhaitant agir en faveur de l’emploi. La société, qui agrège l’ensemble des offres d’emploi à l’échelle d’un territoire, développe une myriade de services web et mobile, tous tournés vers la valorisation des acteurs économiques locaux.

Il y a tout juste un an, TagEmploi rejoignait l’équipe de Meetphone pour pérenniser son développement. Un rachat non dénué de sens puisqu’avec TagEmploi, l’éditeur parisien d’applications mobiles renforçait son expertise technologique dans le domaine de l’emploi local. Un après, la société créée en 2012 ne connaît pas une croissance folle. Pour autant, elle convainc un nombre croissant de collectivités locales. "Nous travaillons avec une quarantaine de collectivités, qui représentent environ 300 villes. Notre rythme de développement n’est pas extrêmement soutenu, en raison des processus de décision de nos clients, qui sont longs et souvent perturbés par des élections", explique Eric Charvet, président de TagEmploi. Une lenteur qui n’entame pas la volonté de la société. "Nous ne souhaitons pas faire de pivot. Notre cœur de cible reste et restera les collectivités locales. Nous nous considérons comme un acteur au service de ces structures", insiste-t-il. Pour accompagner ces collectivités, la société développe des sites et mobiles sur le thème de l’emploi local. Elle y diffuse, comme un méta-moteur, toutes les offres d’emploi disponibles localement à l’échelle d’un territoire et favorise l’intermédiation entre les citoyens et les acteurs économiques locaux.

Un « guichet unique » sur l’emploi local

Pour valoriser les opportunités d’emploi des territoires et donner un coup de projecteur aux initiatives locales, TagEmploi, qui vient de terminer le développement des sites emplois des villes de Beauvais, Angers et de Lons-le-Saunier, s’appuie sur la technologie. Outre des fonctionnalités relativement classiques de dépôt d’annonces côté employeurs et de création d’alertes email côté candidats, la société permet aux collectivités de créer des actions de communication via des QR Codes, des applications Facebook, des mini-sites thématiques..., d’accéder à un rapport mensuel sur la typologie de leur bassin d’emploi (données sur le volume de CDI, classement des plus gros pourvoyeurs d’emploi…) Une palette de services qui devrait grossir ces prochains mois. Eric Charvet, qui souhaite rester discret sur ses projets, devrait lancer, d’ici la fin de l’année, de nouveaux outils permettant de "mettre en avant les besoins de formation à l’échelle d’un territoire", confie-t-il. Son objectif est toutefois bien plus vaste. "Au même titre qu’un office de tourisme valorise le patrimoine culturel d’une ville, nous souhaitons créer un guichet unique valorisant le développement économique d’une collectivité, sur le thème de l’emploi", conclut-il.

Transférer cet article à un ami