« Notre application prépare les candidats aux entretiens », Yoann Chevreuil, directeur conseil de Degetel


Le vendredi 17 juin 2011 | Emploi sur mobile
« Notre application prépare les candidats aux entretiens », Yoann Chevreuil, directeur conseil de Degetel

Degetel vient de lancer une application mobile : le Recruteur Virtuel, destiné à la fois à aider les candidats et à promouvoir la marque employeur de la SSII. Directeur conseil de la société, Yoann Chevreuil explique l’intérêt d’un tel outil en termes de communication RH.

 

Pourquoi avoir créé cet outil ?

Il est né dans le cadre d’une problématique de recrutement que connaissent de nombreuses SSII : notre cible, ce sont des jeunes qui sont lassés des discours corporate habituels. Pour communiquer sur les ressources humaines, nous voulions donc mettre en place quelque chose d’original. Le marché est assez fourni en outils de recherche d’emploi mobiles puisque la plupart des jobboards ont lancé des applications, mais elles visent à recruter, à faire consulter les offres. Or, ce n’est pas notre objectif avec le Recruteur Virtuel. 

 

Quel est votre objectif ?

Avec cet outil, nous voulons faciliter la rencontre. L’idée est de dire au candidat : « quand vous mettez un pied chez nous, voilà à quelles questions vous pouvez avoir à répondre, voilà les réponses ». De cette façon, nous pouvons en quelques sortes évincer les questions les plus basiques et, au cours de l’entretien, aller plus loin, découvrir réellement qui est la personne qui postule. Nous n’avons pas pour prétention de remplacer la rencontre, simplement de faire en sorte qu’elle se passe le mieux possible. C’est aussi un excellent outil de communication, à la fois en direction des candidats et de nos clients : comme nous l’avons développé en interne, c’est un exemple de ce que nous savons faire et de ce que nos futurs collaborateurs seront amenés à faire chez nous.

 

Comment fonctionne le Recruteur Virtuel ?

Il est divisé en trois phases. La première rassemble une soixantaine de questions et réponses sur certains points assez classiques de l’entretien de recrutement : qualités et défauts, projet à cinq ans… Les réponses correspondent à ce que le candidat aurait besoin de dire à n’importe quel recruteur. La deuxième phase nous concerne plus particulièrement : nous les informons sur des choses qu’ils doivent savoir pour postuler chez Degetel, par exemple notre chiffre d’affaires. La dernière phase enfin rassemble des questions plus déjantées, destinées à rendre le processus de recrutement plus agréable, abordable. Nous demandons par exemple "Pourquoi les plaques d'égout sont-elles circulaires ?" C’est sur cette phase que nous reviennent souvent les candidats au cours de l’entretien, car elle les interpelle.  

 

Les ressources humaines ont-elles participé au projet ?

Oui, elles se sont beaucoup investies. Tout d’abord, elles ont participé à la rédaction des questions. Elles ont également accepté d'être photographiées à 360° pour que l'utilisateur, en pivotant son iPhone, puisse s'amuser avec les clichés. Ensuite, chaque fois qu’elles fixent un rendez-vous à un candidat, elles lui conseillent de télécharger l’application. Enfin, les candidats ont accès via le Recruteur Virtuel à leur numéro de téléphone et leur adresse e-mail, au cas où ils auraient besoin de prévenir d’un retard ou de poser des questions avant la rencontre. Savoir à qui on va avoir affaire permet de se projeter dans l’entretien.

 

Propos recueillis par Séverine Dégallaix


 

Transférer cet article à un ami