4 conseils pour manager une équipe virtuelle


Le lundi 01 février 2010 | Gestion des talents
4 conseils pour manager une équipe virtuelle

Une récente étude de The Economist Intelligence Unit indique que 80 % des cadres travaillent ou ont travaillé  au sein d'une équipe virtuelle. Et pour un tiers d'entre eux, la gestion de ces équipes est ou a été une source d'insatisfaction. 

Premier grief retenu contre les équipes virtuelles : l'incompréhension due aux différences culturelles. Le manque de relations entre collègues revient également. Voici quelques conseils pour pallier à ces difficultés et gérer son équipe virtuelle de façon optimale.

1- Se doter des bons outils

Première condition sine qua non pour gérer efficacement son équipe à distance : posséder des solutions technologiques adéquates. Tous les membres de l'équipe doivent pouvoir se contacter rapidement. Ensuite à chaque outil sa fonction. La messagerie instantanée est idéale lorsqu'on a besoin d'une réponse rapide. Les emails permettront d'assurer un suivi et de conserver plus facilement certains éléments

2- Une ère de partage

Pour travailler efficacement à  distance, chaque membre de l'équipe doit avoir à tous les documents dont il a besoin dans son travail. Diagrammes, vidéos, enregistrements sonores, sondages, fichiers à télécharger... Toute la documentation doit être réunie sur la même plateforme de partage à laquelle chaque membre de l'équipe pourra avoir accès facilement.

3- Recréer la cohésion d'équipe 

Les pauses café ont du bon. Elles permettent de renforcer les liens des collaborateurs. À distance pas de pause café possible. En revanche, on peut tenter de compenser cette faiblesse des équipes virtuelles, en instaurant des réunions régulières par vidéoconférence et téléphone.

4- Instaurer un contrôle régulier

Toutes les cultures ne font pas face aux difficultés de la même façon. Afin d'éviter de se retrouver le bec dans l'eau à deux heures de la deadline, il est important d'instaurer un contrôle régulier avec un échéancier clair et préalablement établi.

Sandrine Guinot

Transférer cet article à un ami