Conciliation travail / famille : les entreprises peu impliquées


Le mercredi 13 mai 2009 | Bien-être au travail
Concilier vie privée et vie professionnelle n’est pas chose facile pour les salariés français. C’est ce qui ressort d’une étude menée par deux chercheurs de l’INED (Institut National des Études Démographiques) auprès d’un échantillon de salariés et d’employeurs

Si 62 % des dirigeants estiment devoir aider leurs employés à coordonner travail et vie familiale, les mesures concrètes se font rares.

L’enquête révèle en effet que la grande majorité des solutions mises en œuvre sont avant tout ponctuelles. 86 % des employeurs accordent par exemple un aménagement d’horaires pour la rentrée scolaire, et 76 % dans le cas d’un enfant malade. À l’inverse, ces aménagements ne sont acceptés qu’à 40 % pour concilier les heures de travail avec les horaires de crèche ou d’école.

Par ailleurs, les auteurs de l’étude, Ariane Pailhé et Anne Solaz, soulignent que les entreprises ont tendance à privilégier la distribution d’aides financières, comme la prime de naissance ou le complément d’indemnisation de congé maternité, à la mise en place de solutions pour organiser les horaires des salariés parents.

L’enquête réalisée avec l’aide de l’Insee a été menée entre 2004 et 2005 auprès de 9 547 employés et 2673 dirigeants d’entreprises d’au moins 20 salariés.

Accéder au site de l’INED : http://www.ined.fr/

Transférer cet article à un ami