3 min avec Mathieu Zamanian, EF


Par Aurélie Tachot | le jeudi 18 février 2016 | Blended learning

Spécialisé dans l’apprentissage des langues, Education First (EF) fait partie des références sur le marché de la formation. S’il est essentiellement connu pour ses séjours en immersion à l’étranger, le groupe suédois, qui a fêté ses 50 ans en 2015, n’en oublie pas les nouveaux outils digitaux, sur lesquels il mise, via son école de langues en ligne.

EF, c’est d’abord une histoire. Celle de Bertil Hult, un étudiant Suédois dyslexique de passage en Angleterre dans les années soixante. A l’issue de son séjour, il fut surpris par la façon dont il réussit à apprendre l’anglais, quasiment sans effort, alors qu'il avait toujours peiné à progresser avec l'enseignement traditionnel. Il décida de lancer une école spécialisée dans l’apprentissage des langues, dans laquelle l’immersion à l’étranger serait l’un des fers de lance. Une recette loin de l’enseignement en salle de classe sur laquelle le groupe a misé au fil des années.

Cette approche, à contre-courant, permet aujourd’hui à EF d’être l’un des plus grands groupes privé d’éducation au monde. Fort de 40 000 salariés répartis dans 50 pays, l’organisme a su développer, au fil des années, son expertise dans les séjours linguistiques, mais aussi miser sur l’apprentissage expérientiel, s’ouvrir aux nouveaux outils digitaux en créant une école 100 % virtuelle…

Quel est le positionnement d’Education First ? Sur quelles modalités pédagogiques ses formations reposent-elles ? Quels avantages offre l’apprentissage inversé que le groupe défend becs et ongles ? Les réponses de Mathieu Zamanian, Country Manager France d’EF Corporate Solutions.

Transférer cet article à un ami