Un détecteur d’intégrité pour les recruteurs


Le mardi 12 mai 2009 | Test de recrutement
Un détecteur d’intégrité pour les recruteurs

Pour s’assurer de l’intégrité de leurs collaborateurs, les entreprises avaient déjà recours aux traditionnels contrôles des diplômes et à la vérification des expériences professionnelles. Désormais, elles pourront également interroger leurs salariés à partir d’une grille de questions inspirée des détecteurs de mensonge.

C’est la société Midot qui propose ces questionnaires d’un nouveau genre. Des antécédents judiciaires et criminels aux tests de comportement, les candidats sont à la fois interrogés sur leur passé et sur leur personnalité. Avec un temps limité pour chaque réponse et des questions identiques posées plusieurs fois sous des formes différentes, Midot affirme que son Intégritest est un outil imparable pour évaluer la fiabilité, les valeurs et l’éthique professionnelle des candidats.

Toutefois, selon le journal Les Echos, la société a dû faire appel à plusieurs avocats pour s’assurer que de telles pratiques sont conformes à la législation française. Une entreprise qui utilise ce test en Hexagone doit d’ailleurs préciser aux candidats qu’ils peuvent refuser de répondre à certaines questions, sans pour autant risquer d’être écartés du processus de recrutement.

Présentation de l’Intégritest : http://www.midotsystem.fr/fr/Integritest_fr.asp

Transférer cet article à un ami