Seeing  : l’outil de présélection de candidats plébiscité par Accor


Le mardi 27 août 2013 | Test de recrutement
Seeing : l’outil de présélection de candidats plébiscité par Accor - D.R.

Les solutions cloud d’aide au recrutement et à la gestion de CV sont désormais légion sur le marché. L’outil Seeing, lancé fin 2012, se distingue par sa capacité à classer et trier les candidats selon leurs compétences, via un questionnaire en ligne administré au moment de l’acte de candidature et élaboré ad hoc pour chaque poste.

Dématérialisation du premier entretien

« Alors que le flux de candidatures est toujours plus important, les entreprises ont de plus en plus de mal à identifier les bons candidats » constate Arnaud Fauquet Lemaitre, Président de Seeing. Pourquoi ? Car analyser des CV est chronophage. Seeing entend ainsi faire gagner du temps au recruteur en lui proposant une shortlist de 5, 10 ou 15 CV, en fonction du nombre de candidatures générées et du seuil d’éligibilité fixé. Le principe : avant que le candidat n’envoie son CV en réponse à un poste, il reçoit un lien vers une interface aux couleurs de l’entreprise sur laquelle il pourra répondre à des questions génériques liées à son expérience et à ses compétences. Le nombre de personnes encadrées, ou le périmètre des budgets gérés par exemple. « L’outil fait ressortir rapidement les bons profils, tout en objectivant le facteur humain qui peut être biaisant » juge Arnaud Fauquet Lemaitre. Job-board, site carrière… ce dispositif cloud s’intègre à différents formats de candidatures.

Un outil de marque employeur ?

Le questionnaire  - élaboré sur la base d’un référentiel de compétences, ou d’une fiche de poste - est calibré pour un temps de réponse d’une quinzaine de minutes, avec la possibilité de revenir ultérieurement, notamment pour se préparer avant de répondre à une question ouverte ou d’enregistrer une vidéo de présentation en anglais. Une démarche déstabilisante pour le candidat ? « Au contraire, alors qu’ils ont souvent la sensation d’envoyer leur candidature dans la nature, ici, ils se sentent valorisés. Le taux d’abandon est inférieur à 15 % » assure le Président.

Accor opte pour Seeing

Le groupe hôtelier a fait le choix de ce nouvel outil de présélection de candidats dans le cadre d’une campagne de recrutement d’une vingtaine de réceptionnistes auprès de demandeurs d’emploi. La solution aurait permis d’identifier des compétences clés pour le poste chez des jeunes sans réelle expérience professionnelle. Quant au groupe Elior, il a fait appel à Seeing pour présélectionner des commerciaux. « L’outil s’adresse à tout type de candidats, agents de maîtrise ou middle managers. Il est par ailleurs adapté aux entreprises qui doivent faire face à un grand flux de candidatures entrantes, ou à des recrutements récurrents » explique Arnaud Fauquet Lemaitre. La mobilité interne est également dans le viseur de la start-up. Seeing facture environ 2500 € l’élaboration du questionnaire, puis une licence d’utilisation équivalente à 3480 € par an pour 1 à 3 utilisateurs. « Pour un grand groupe, cela équivaut à un coût moyen de 50 € par candidat recruté » conclut Arnaud Fauquet Lemaitre.

Gaëlle Fillion

Transférer cet article à un ami