Saven escorte Onvabosser dans son matching prédictif


Par Gérald Dudouet | le mardi 03 juillet 2018 | Test de recrutement
Saven escorte Onvabosser dans son matching prédictif

En mai dernier, le site de matching Onvabossser.fr, cofondé en 2016 par Julien Nowaczyk, s’est associé à la start-up Saven. Spécialisée dans l’élaboration de tests cognitifs, cette dernière a créé un outil à même d’identifier le candidat idéal pour une fonction donnée. Explications.

Dédié aux PME en quête de profils peu ou pas qualifiés, Onvabosser.fr vise, en premier lieu, la valorisation des éléments comportementaux des candidats. « En règle générale, pour des fonctions d’encadrement, les phases de recrutement comprennent la passation de tests cognitifs et de personnalité. Or, sur des postes qui ne requièrent pas nécessairement de diplôme à l’instar de ceux qui sont à pourvoir sur notre site comme assistant, vendeur, magasinier…, les comportements des candidats sont rarement analysés », observe Julien Nowaczyk. En s’associant à Saven et ses outils de testing de dernière génération, Onvabosser.fr cherche donc à rectifier le tir et à mettre en lumière les facteurs comportementaux de ses candidats pour leur conférer un maximum d’atouts aux yeux des recruteurs. « Une fois inscrit sur notre portail, le candidat sélectionne des métiers sur lesquels il possède des compétences. Selon ses choix, notre machine learning lui en propose également. Puis, il accède à l’évaluation cognitive, d’une cinquantaine de questions, réalisée par Saven qui, pour chaque métier sélectionné, va lui livrer ses caractéristiques cognitives positives et celles qu’il doit améliorer », explique-t-il. Côté entreprise, les PME peuvent alors accéder à la cartographie comportementale des meilleurs candidats pour sélectionner celui qui dispose des atouts les plus probants pour réussir sur le poste à pourvoir.

L’évaluation porte sur la capacité à réussir

« La plupart des tests présents sur le marché se limite à décrire les individus. L’évaluation que nous proposons détermine la capacité à réussir », explique Alyssia Lombard, directrice générale de Saven. Son principe consiste à comparer le candidat évalué avec un candidat idéal en partant de son comportement cognitif. Ce dernier a été identifié via sa sur-performance dans son poste, son type d’entreprise et le rôle qu’il occupe, sur une base de données de 180 000 personnes. Un échantillon revalidé tous les 6 mois depuis 10 ans, qui affine ainsi la prédiction. Dès lors, le candidat lambda est jaugé en répondant à un questionnaire qui permet d’identifier 17 critères relatifs à ses structures cognitives (gestion du conflit, perception du travail, relation aux autres…). C’est-à-dire les ressources qui lui permettent de comprendre son environnement de travail, d’y prendre des décisions et finalement de s’y comporter. « Le recruteur peut ainsi immédiatement consulter les résultats obtenus et comparer ses candidats au candidat idéal pour le poste. De quoi opérer une pré-sélection pointue et retenir ceux qui ont le plus de chance de réussir dans son entreprise », conclut Alyssia Lombard. Du côté d’Onvabosser.fr, on se réjouit de cette collaboration qui devrait amplifier la fréquentation du portail qui compte déjà 150 000 profils et 2000 PME.

Transférer cet article à un ami