Orthographe : bonnet d’âne pour les recruteurs et les candidats


Le mardi 25 juin 2019 | Test de recrutement

 

Alors que la France vit en ce moment au rythme des examens, Qapa.fr, l’agence d’intérim 100 % online, s’est intéressée aux compétences rédactionnelles des candidats et des recruteurs. Selon, une analyse basée sur 2 000 annonces et plus de 3 000 CV ainsi qu’un sondage mené auprès de 4,5 millions de candidats, les résultats ne sont guère honorables ! Et cela, côté recruteurs, comme candidats… Ainsi, 58 % des offres d’emploi analysées contenaient plus de 3 fautes d’orthographe et de grammaire.  Quant aux CV, 63 % d’entre eux affichaient 7,5 fautes de Français. Mais si 51 % des Français interrogés ont aujourd’hui conscience de leurs lacunes, ils ne font guère d’efforts pour y remédier, puisque 87 % déclarent se relire plusieurs fois afin de corriger leurs fautes éventuelles alors qu’ils étaient plus de 94 % à le faire en 2015. Pire, 68 % des Français déclarent qu'être bon en écriture n’est pas nécessaire pour de nombreux métiers. 

 

 

 

Transférer cet article à un ami