Hogan Assessments lance un test d’employabilité


Le jeudi 19 septembre 2019 | Test de recrutement
évaluation - DR
Distribués et utilisés dans plus de 60 pays, les tests de la société américaine Hogan Assessments, créée en 1987, évaluent les personnalités et identifient les potentiels au service des entreprises. Récemment sorti en Europe, le test General Employability détermine si une personne est apte à exercer un métier donné. Eclairage.

Destiné en priorité au recrutement des non-cadres, soit 75 % de la population active, le test General Employability aide les entreprises qui reçoivent un nombre élevé de candidatures, à identifier l’aptitude d’un postulant dans l’exercice d’une fonction déterminée. « Le test évalue, sur la base de nos recherches scientifiques, l’employabilité d’un individu autour de trois axes. Les compétences interpersonnelles, soit la capacité de bien s’entendre avec les autres et de travailler en équipe. Les compétences d’apprentissage, c’est-à-dire l’aptitude à apprendre les fonctions essentielles du métier et à acquérir de nouveaux savoir-faire. Et l’éthique professionnelle, à savoir la faculté de travailler sans relâche et d’obtenir des résultats irréprochables en respectant les délais », explique Zsolt Feher, directeur général Europe de Hogan Assessments. Pour le candidat, il s’agit, dans le cadre d’un test en ligne d’une quinzaine de minutes, de répondre à des affirmations du type : « Il est parfois difficile de s’entendre avec moi  », « J’aime faire les choses sous l’impulsion du moment », via quatre items allant de « Fortement d’accord  » à « Fortement en désaccord  ». En résulte un pourcentage d’employabilité global, puis un autre concernant les trois axes évalués par le test, ainsi que les recommandations de l’outil quant au recrutement, ou non, du candidat.

Des tests qui mesurent l’aspect positif et néfaste des candidats

Loin d’être un coup d’essai, General Employability complète une batterie de tests initiés par HoganAssessments, dédiés au recrutement mais aussi à l’évolution de carrière, auxquels huit millions de personnes se sont déjà confrontés. «  Si nous travaillons avec les 2/3 des entreprises du Fortune 500 (IBM, Bank Of America, McDonald’s…) et leurs filiales, notamment en France, nous collaborons également avec des organisations gouvernementales, des PME mais aussi des TPE », précise Zsolt Feher. Parmi ses évaluations les plus reconnues, le Hogan Personality Inventory (HPI) dresse l’inventaire d’une personnalité, d’un point de vue positif, en se concentrant sur ses points forts et ses domaines de développement. Il se confronte au Hogan Development Survey (HDS), un test qui mesure les aspects néfastes et sombres d’une personnalité, à même de perturber l’environnement de travail et d’entraver la productivité. « Notre autre test majeur, le MVPI (Motives, Values, Preferences Inventory), nous renseigne sur la motivation des candidats. Il décrypte les objectifs centraux et les moteurs qui poussent les employés à réussir et permet aux entreprises de s’assurer que le candidat adhèrera à leur culture et au niveau d’implication demandé  », ajoute-t-il. En France, outre les filiales de grands groupes, les tests de l’éditeur sont principalement utilisés par des coachs, des sociétés de développement du capital humain et des agences de conseil aux PME, avec un marché essentiellement axé sur l’identification des potentiels.

Transférer cet article à un ami