Un outil d’évaluation pour les finalistes


Le lundi 22 avril 2013 | Test de recrutement
Un outil d’évaluation pour les finalistes - D.R.
En matière de recrutement, une erreur de casting peut coûter cher. Le manque à gagner est évalué à plusieurs milliers voire dizaines de milliers d’euros selon le poste pourvu. Pour réduire les risques, Hudson a développé un outil baptisé « Assessment Center du candidat finaliste » qui évalue, au dernier round, les réflexes comportementaux de la future recrue



99 % de chance de ne pas se tromper ?

Pour Hudson, l’échec d’un recrutement s’explique moins par une défaillance de l’expertise technique du candidat que par des difficultés liées à son savoir-être ou à sa capacité d’intégration dans l’environnement de l’entreprise. Dès lors, le centre R&D de cet acteur mondial de la gestion des talents a développé en 2012 sa propre méthodologie d’évaluation pour compléter et sécuriser le regard du recruteur. Objectif : mettre le candidat final en situation plusieurs heures pour vérifier son adéquation avec le poste, l’environnement et les perspectives d’évolution. La promesse d’Hudson : réduire à 1 % le taux d’échec des processus d’embauche, contre 5 à 7 % habituellement pour les missions de recrutement. Un chiffre certes séduisant pour les DRH, mais qui reste toutefois difficile à prouver empiriquement. « L’Assessment Center se distingue par sa force prédictive. Contrairement à un entretien classique, le candidat ne parle pas de lui ; il est lui. On diminue la part d’inconnu et donc les risques » commente Alexandra Apostolescu, responsable de cette activité chez Hudson.

Exercices présentiels

Hudson choisit avec son client les attitudes spécifiques qu’il souhaite évaluer, parmi les 40 compétences disponibles dans la méthode. Pour une demi-journée d’évaluation, 5 compétences du candidat sont évaluées. Jusqu’à 10 sur une journée entière. Vision, leadership, management de projet…. Chaque item est alors jugé à l’aune de 2 exercices issus d’une vaste bibliothèque d’une centaine de scenarii développés par le centre R&D. En la matière, Hudson ne mise pas sur la technologie. « Nous proposons au candidat évalué un cas d’entreprise format papier »explique Alexandra Apostolescu. A lui de restituer à l’oral ses réflexions face aux deux consultants dépêchés par Hudson. Ce dispositif d’évaluation lancé au printemps 2012  - et principalement adapté pour les profils de middle et top management - peut être souscrit  indépendamment d’une prestation globale de recrutement.  Son coût ? Entre 1500 et 2500 € par candidat.

Gaëlle Fillion

Transférer cet article à un ami