Comment apprendrons-nous demain en entreprise ?


Par Aurélie Tachot | le mardi 12 juillet 2016 | Publi-reportage - Test de recrutement
Comment apprendrons-nous demain en entreprise ?

Improbable il y a encore quelques années tant le sujet ne se posait même pas, la question suscite aujourd’hui une attention presque scolaire ! Elle a fait l’objet d’une table ronde, à l’occasion du PerformanSe Day de l’éditeur PerformanSe. Animé par trois experts, cet échange a non seulement permis aux participants de prendre du recul vis-à-vis de leurs propres modalités pédagogiques mais aussi de découvrir les futures tendances liés à l’apprentissage.

A moins d’être devin, la question « Comment apprendrons-nous demain en entreprise ? » n’appelle pas de réponse évidente. Pour tenter d’identifier les tendances en matière d’apprentissage, Raphaël Grasset, chercheur en sciences de l’éducation et chef de produits innovation chez PerformanSe invite les professionnels RH à se tourner vers les start-up qui révolutionnent l’apprentissage. "GetAbstract propose de rendre lisible tout savoir, même le plus complexe. Moyennant un abonnement, il envoie à ses utilisateurs un résumé d’une notion, compressé en 5 minutes. Codeacademy offre, quant à elle, un environnement de développement directement au sein d’un navigateur et propose, grâce à l’intelligence artificielle, un outil qui corrige les erreurs des apprenants", a-t-il illustré. Autant d’approches qui fluidifient l’apprentissage mais qui favorisent les approches individuelles. D’où l’autre question soulevée à l’occasion de cette table-ronde : Sommes-nous voués à apprendre seuls ? La réponse est non, pour Raphaël Grasset. "Les MOOC qui rencontrent le plus de succès sont ceux qui sont connectivistes, et non dirigistes, car ils favorisent les interactions entre pairs", constate-t-il.

De l’apprentissage à l’apprenance

L’apprentissage entre pairs est d’autant plus stratégique qu’une notion fait actuellement son apparition : celle d’apprenance, qui consiste à cultiver ses dispositions à apprendre pour rester en phase avec son environnement et les transformations qui impactent les entreprises : culturelles, digitales, robotiques… Une tendance qui va de pair avec l’émergence de nouveaux métiers liés à l’apprentissage, d’après Livia Bahier-Michel, chercheure en éducation, carriérologie et éthique et responsable de services chez PerformanSe. "Le poste de responsable de communautés a, par exemple, pour objectif de mettre en relation les individus autour de ressources pédagogiques. Son rôle est celui d’un facilitateur", explique-t-elle. Contrairement aux idées reçues, les robots et leur intelligence artificielle peuvent, eux aussi, favoriser cette dimension collective. "Demain, les robots ayant une forme humanoïde viendront en renfort des formateurs, en salle de classe, comme une sorte d'assistant personnel d'apprentissage. Ils pourront également être considérés comme des plateformes capables de mettre à disposition, en mode « pull » des contenus de formation", souligne-t-elle.

Transférer cet article à un ami