Avec DéciRH, HAVASU diagnostique les risques sociaux


Par Aurélie Tachot | le mardi 03 novembre 2015 | Test de recrutement
Avec DéciRH, HAVASU diagnostique les risques sociaux

Après cinq années de R&D, DéciRH débute sa phase de commercialisation. Edité par la société HAVASU, le logiciel analyse, pour le compte des entreprises, des données comme l’absentéisme ou le turnover et dresse un état des lieux des principaux facteurs de risques sociaux. Zoom sur un outil qui s’inscrit dans la mouvance de l’analytique RH.

Les risques sociaux ont beau affecter la performance des entreprises, peu d’éditeurs proposent, aujourd’hui, des outils pour les diagnostiquer efficacement. Une aubaine pour la société HAVASU, qui annonce, depuis son siège basé au sein de la technopôle de Sophia-Antipolis, la disponibilité de son logiciel DéciRH. Issue de plusieurs années de R&D, cette solution décisionnelle a pour ambition de faciliter le pilotage social et la prévention des risques sociaux. Elle est déclinée en deux versions : "Pilotage Social", qui est dédiée aux PME voulant optimiser leur production d’informations sociales et remplir efficacement leurs obligations réglementaires et "Gestion Sociale", qui s’adresse aux ETI et aux grands groupes souhaitant comprendre et prévenir leurs problématiques sociales. Pour ces deux typologies d’entreprises, les avantages sont nombreux. "Grâce à notre logiciel, les PME peuvent produire de l’information sociale en quelques clics et ainsi consacrer du temps à l’analyse, sans avoir à passer des heures sur Excel. Quant aux ETI et aux grandes entreprises, elles peuvent compléter cette approche en analysant les données sociales et démographiques issues de leur SIRH afin de réaliser des diagnostics sur des problématiques complexes et onéreuses comme l’absentéisme ou la gestion des âges et des effectifs", explique Guillaume Pertinant, fondateur d’HAVASU.

Les coûts sociaux passés au crible

Pour permettre aux contrôleurs de gestion sociale de passer davantage de temps sur la mise en œuvre d’actions plutôt que sur la programmation d’indicateurs, la société HAVASU, qui a débuté le développement de DéciRH en 2010, a mis en place un dispositif simple, découpé en plusieurs étapes. D’abord, le logiciel, accessible en mode SaaS, récupère les données issues du SIRH de l’entreprise. Puis, il génère des indicateurs pré-formatés qui permettent de mener une analyse fine des causes et des coûts cachés des problématiques sociales. Enfin, il suggère des outils d’accompagnement permettant de mener un travail de prévention en interne, notamment une cartographie de l’absentéisme, des rapports argumentés… Avec la précaution nécessaire à l’analyse de datas, l’éditeur, qui cherche à lever des fonds, facilite les diagnostics sociaux tout en leur assurant une caution scientifique. "Notre volonté est de produire des résultats qui ont du sens. C’est la raison pour laquelle nous nous intéressons aux données sociales ayant une dynamique collective comme le turnover, le roulement du personnel, le présentéisme, l’absentéisme… Elles donnent des messages à notre solution de business intelligence qui peut ainsi conduire des analyses précises et objectives et faire émerger les causes d’une problématique sociale", conclut Guillaume Pertinant.

Transférer cet article à un ami