Attraction des jeunes talents : comment transformer l’essai ?


Le mardi 02 décembre 2014 | Test de recrutement
Attraction des jeunes talents : comment transformer l’essai ? - D.R.
Les attentes professionnelles de la jeune génération poussent les professionnels RH à innover en matière d’intégration et de fidélisation des salariés. Au cours de la seconde édition d’HR Speaks, qui s’est déroulée la semaine dernière à Paris, la société Formetris a présenté quelques unes des meilleures initiatives dont les entreprises peuvent s’inspirer

Anticiper l’évaluation des stagiaires

« Retenir les meilleurs talents suppose de les identifier relativement tôt », selon Nicolas Méary, président de la société Formetris, spécialisée dans l’évaluation. Pour éviter de voir des profils à haut potentiel parmi ses stagiaires, ses apprentis et ses V.I.E. rejoindre ses concurrents, Total a mis en place un dispositif permettant aux managers d’évaluer les jeunes profils relativement tôt dans leur parcours au sein de l’entreprise. Ce système permet au groupe de proposer des postes en CDD ou en CDI aux profils les plus prometteurs et de consolider son vivier de recrutement.

Recruter et former des tuteurs

Chaque année, Monoprix accueille 800 alternants au sein de son siège et de ses magasins. Pour aider ces jeunes profils à bien s’intégrer dans ses équipes, l’entreprise de distribution valorise le statut de tuteur en interne. « Une formation présentielle de deux jours leur permet de se familiariser avec les outils spécifiquement dédiés au tutorat, comme les questionnaires d’évaluation », explique-t-il.Les professionnels RH sont partie prenante du projet : ils assurent, à l’occasion d’entretiens individuels, un suivi personnalisé ainsi qu’un coaching de chaque tuteur.

Mesurer la satisfaction des talents

Evaluer, via un baromètre, le degré de satisfaction des jeunes recrues par branches, métiers ou secteurs géographiques permet aux entreprises de mener des actions correctives à propos de l’onboarding, du tutorat, des formations… Cette stratégie, retenue par Total, permet de mieux comprendre les aspirations des jeunes générations et de repérer les bonnes pratiques. Par ailleurs, cette option peut servir de point de départ aux entreprises souhaitant réinventer leurs pratiques RH ou « construire une image employeur attractive aux yeux des talents de demain », précise Nicolas Méary.

Diversifier les parcours d’apprentissage

Thalès et Airbus proposent à leurs alternants de réaliser leur parcours d’apprentissage dans plusieurs sociétés du même écosystème. Ces grands groupes, « qui investissent pour le bénéfice d’une filière professionnelle »,construisent notamment des dispositifs permettant aux jeunes de multiplier leurs expériences en menant des missions au sein d’un donneur d’ordre puis de son fournisseur ou de son sous-traitant… Cette initiative inspirante, qui s’appuie sur le partage de ressources, séduit également les PME qui profite de l’attrait des grands comptes pour avoir accès aux meilleurs profils.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami