5 règles de survie pour réussir le sourcing


Le mercredi 29 novembre 2017 | Publi-reportage - Test de recrutement
5 règles de survie pour réussir le sourcing

Selon la dernière enquête Manpower sur la pénurie des talents, 23 % des employeurs français rencontrent des difficultés à recruter. Profils pénuriques, manque de candidats disponibles, absence de candidats qualifiés... la guerre des talents est en marche ! Comment dénicher les meilleurs candidats ? Tour d'horizon des bonnes pratiques du sourcing avec François Gauthier, Recruitment Team Leader au sein de Talensoft.

1. La curiosité : l'essence du bon sourceur

Un sourceur efficace est avant tout un expert de la recherche. Dans cette optique, "Il doit faire preuve de curiosité et s'intéresser aux métiers et à l'environnement dans lesquels il va placer des candidats : comprendre quels sont les enjeux, les technologies employées, les méthodologies utilisées, le contexte de l'équipe, le mode de management...", explique François Gauthier. Son leitmotiv ? Savoir tirer profit de tous les éléments d'information pour dénicher la perle rare. 

2. Le sourcing : un travail d'équipe

Travailler en équipe, que ce soit avec d'autres membres de l'équipe de recrutement ou avec les managers opérationnels, rend le processus de recrutement plus fluide et plus rapide. "Le sourcing n'est jamais une action isolée. Sur de gros volumes de recrutement, il est essentiel de croiser les données, de s'assurer que tout le monde ne source pas sur les mêmes plateformes et les mêmes profils, au même moment", souligne François Gauthier. Il est important de mettre en place un process clair où chacun sait quand il doit intervenir. Le sourceur doit être au contact du terrain et de l'opérationnel, comprendre les enjeux de l'équipe pour être en mesure de pousser les meilleurs profils. 

3. Savoir choisir les bons outils : un choix stratégique

Bases de données, outils de recrutement, moteurs de recherche, réseaux sociaux... "Il faut choisir les outils en fonction de son marché et des besoins des opérationnels pour lesquels on travaille", observe le Recruitment Team Leader. Certains facteurs sont tout de même à prendre en compte. Avant d'opter pour un outil, il est ainsi conseillé de s'interroger : "Cet outil me permettra-t-il d'embaucher des gens plus rapidement et à moindre coût ou est-ce qu'il va compliquer mon travail ?". Si la question des outils est cruciale, "Il ne faut pas oublier que ces derniers sont là en support et qu'il y aura toujours besoin d'un recruteur pour faire fonctionner l'outil derrière", ajoute François Gauthier. 

4. Partir du bon pied avec l'opérationnel

Le choix final d'un recrutement appartient au manager et non au recruteur... De même, c'est l'opérationnel qui va donner le tempo du recrutement. "Il est donc primordial de construire avec lui un bon relationnel au quotidien afin de faciliter la progression des processus de recrutement", met en avant François Gauthier. Dans cette optique, le sourceur doit s'immerger dans le quotidien des équipes pour lesquelles il recrute.  

5. Ne pas spammer les candidats

Spammer les candidats est une grave erreur. "Personnalisez vos mails et ne les envoyez pas en masse au risque de voir vos messages ignorés ou de se retrouver dans les spams", conseille François Gauthier. Et de conclure : "Même si nous utilisons tous des templates, je conseille toujours de citer le nom de la personne que l'on cible, de citer ses expériences précédentes, mais aussi de faire l'effort de créer un lien entre ses expériences précédentes et le poste que l'on propose."

Retrouvez toutes les bonnes pratiques du sourcing en téléchargeant Le Guide de Survie du Sourcing publié par Hello Talent, application de recrutement proactif développé par Talentsoft.

 

Transférer cet article à un ami