Les cinq habitudes d’un bon recruteur


Le mardi 09 décembre 2014 | Contenu sponsorisé - Test de recrutement
Les cinq habitudes d’un bon recruteur - D.R.
Le travail d’un recruteur n’est pas facile. Entre les attentes des clients et celles des candidats, la compréhension des besoins de chacun, et la recherche de « LA » bonne personne pour chaque poste, les recruteurs doivent être agiles, plein de ressources, patients et, par-dessus tout, capables de travailler sous pression

Alors comment un bon recruteur s’en sort-il ? Il adopte 5 habitudes qui lui permettent de rencontrer le succès.

1. Il porte plusieurs casquettes

Le meilleur recruteur est à la fois vendeur, coach carrière, consultant, conseiller, enquêteur, archéologue et psy. En d’autres termes, il fait tout son possible et consacre autant de temps qu’il le faut à la compréhension des besoins, des envies et des inquiétudes des candidats comme des clients. Il construit donc une relation de confiance avec les personnes avec qui il travaille, ce qui développe la loyauté et permet une réussite sur le long terme.

2. Il anticipe les tendances

Le nombre de candidats qui utilisent des outils mobiles pour rechercher un emploi augmente de jour en jour, et avoir un site optimisé pour ces appareils, comme seulement une minorité d’entreprises, est indispensable dans le monde d’aujourd’hui. Les bons recruteurs savent que faciliter la recherche d’opportunités sur les outils mobiles permet de créer une expérience candidat satisfaisante.

3. Il communique le plus possible

D’après une étude d’Inavero datant de 2013, la plupart des candidats se font de fausses idées sur les cabinets de recrutement et agences d’intérim. Aux recruteurs de leur faire comprendre quels sont les avantages à travailler avec une agence : même si vous pensez en faire trop, le message ne rentre pas facilement dans la tête des candidats. Ne partez pas du principe que votre cible est bien informée et sait ce que c’est que de travailler avec une agence d’intérim. En parlant avec les candidats, mettez l’accent sur les avantages d’un contrat de travail peu traditionnel, comme la liberté, la flexibilité et la possibilité de transformer l’essai en passant d’un contrat temporaire à un CDI à temps complet.

4. Il fait régulièrement le point

Parmi les principales critiques des clients internes ou externes et des candidats se trouve le manque de réactivité des recruteurs. Selon la même étude, la plainte la plus fréquente des candidats est le temps de réponse aux appels et emails, et sur la deuxième marche du podium se trouve « n’agit pas dans mon intérêt ».
Par ailleurs, 50 % des clients disent que ce qu’ils recherchent par-dessus tout chez un recruteur, c’est la réactivité. Pour les meilleurs d’entre eux, la réponse aux clients et candidats ainsi que les points réguliers avec eux sont une priorité.

5. Il prend des notes

Les meilleurs recruteurs restent au top en évaluant en permanence leur processus et en prêtant attention aux commentaires des candidats mais également des salariés afin de s’améliorer. Résultat : ils se surpassent ! Garder un œil sur la satisfaction de vos interlocuteurs est primordial puisque c’est un des principaux indicateurs clés.

Et vous, quelles habitudes avez-vous mises en place pour réussir dans vos relations avec les candidats et vos clients internes ou externes ?

Transférer cet article à un ami