Les soft skills au cœur de la performance collective


Le mercredi 06 novembre 2019 | Publi-reportage - Test de personnalité
soft skills - DR
Indispensables au bon fonctionnement d’équipe, à une bonne communication, les soft skills sont de puissants leviers de réussite. Encore faut-il en avoir conscience ! Que ce soit au niveau individuel, mais aussi collectif, PerformanSe, spécialiste de l’évaluation des soft skills nous éclaire.

«  Ressources intra et interpersonnelles, les soft skills traduisent une forme originale de savoir-être au monde, aux autres et à soi-même. Notre fonctionnement social, cognitif et émotionnel s’exprime à travers nos traits de personnalité, nos schémas de pensée, nos manières de gérer nos émotions, de raisonner, de communiquer, d’apprendre  », explique Arnaud Trenvouez, responsable de programmes R&D chez PerformanSe. Analysés et identifiés par des tests cognitifs, de personnalité, visant à délimiter les compétences relatives au savoir-être d’un individu en entreprise, les soft skills s’appréhendent en individuel et en collectif. « Dans le cadre du travail d’équipe, il est essentiel d’identifier les soft skills de chacun pour observer si les comportements des uns et des autres sont propices à des interactions productives et favorables à l’émergence d’une intelligence collective. Si une personne démontre en individuel une forte ou une faible agreeableness, ce trait de personnalité d’amabilité aura des répercussions positives ou négatives sur l’ensemble de l’équipe. De même, les préférences comportementales d’une personne pour la conscienciosité (le désir de bien faire son travail), auront des retentissements porteurs sur l’intégralité du groupe  », commente Arnaud Trenvouez.

Outre les comportements de chacun, si l’on se place du point de vue collectif, ces soft skills sont porteuses d’enjeux majeurs pour la transmission d’informations et le partage cognitif entre les membres d’une équipe.

Trouver le juste équilibre entre la coopération et la concurrence

«  Atteindre la performance dans un groupe passe nécessairement par des moments d’ajustement entre les membres de l’équipe. Concrètement, il ne s’agit pas d’être aveuglément d’accord lorsque l’on travaille en équipe, mais au contraire de savoir se challenger. Prendre conscience de ses atouts, mais aussi des risques pour le collectif est indispensable à la construction d’une confiance collective  » détaille Arnaud Trenvouez. Capacité d’écoute, d’expression, positionnements respectueux… Sont donc à observer. « Pour trouver un bon équilibre entre coopération et concurrence au sein des équipes, et accompagner les entreprises en ce sens, nous avons conçu Team Booster, un outil d’analyse et de développement de la performance collective  », ajoute-t-il.

À partir d’un test d’évaluation des préférences comportementales des membres d’une équipe, la solution fournit un bilan précis de son fonctionnement global. Il livre ses points d’appui, ses points de vigilance ainsi que des axes d’amélioration. « Une fois les résultats partagés avec le manager, les membres de l’équipe, nous sommes en mesure de proposer un accompagnement pour développer les soft skills individuelles et collectives. Le coaching visera une prise de recul sur les modes de fonctionnement de l’équipe. Le training consistera à intervenir dans la situation de travail afin de favoriser de nouveaux modes d’échanges  », précise Arnaud Trenvouez.  En résultent des échanges plus constructifs, des prises de décisions plus fiables, mais aussi l’amélioration de la cohésion d’équipe au service de la performance.

En savoir plus : https://www.teambooster.team

Transférer cet article à un ami