Vidéo - Outils d’évaluation et de rémunération : la SNCF témoigne


Le jeudi 02 octobre 2014 | Test de motivation
Au cours d’un déjeuner qui a rassemblé, jeudi dernier, une quarantaine de décideurs RH, l’éditeur Altays a démontré qu’il était possible de bénéficier des avantages du cloud sans ses inconvénients, au travers l’illustration de la SNCF, qui a déployé, en mode SaaS, des modules sur mesure de revues managériales et de révisions salariales

Alors que les solutions RH en mode SaaS se consolident, beaucoup d’entreprises s’accordent à dire que les applications dites standard peinent à s’adapter à leurs spécificités… La SNCF fait partie de celles-ci. Accompagné par l’éditeur de solutions RH Altays, le groupe a récemment optimisé le cycle managérial de ses 2000 cadres supérieurs. « Notre objectif était de leur garantir une gestion des carrières transparente, lisible et conforme à leurs aspirations et, par extension, de maintenir l’attractivité de notre entreprise vis-à-vis de nos concurrents », a expliqué Philippe Lochon, dirigeant de la gestion de carrière des cadres supérieurs et des talents de la SNCF, à l’occasion d’un déjeuner organisé jeudi dernier, par Exclusive RH.

Un socle RH standard, deux modules sur mesure

Le projet de la SNCF s’est notamment concrétisé par la mise en place d’un socle RH en mode SaaS. Il a ensuite été enrichi de deux modules, dont une revue managériale, qui a permis au groupe d’avoir, en seulement trois mois, une vision individuelle mais aussi collective de la population cadre, en matière de potentiel, de performance et de compétences. Le module concernant la révision salariale lui a, quant à lui, valu d’assurer la complémentarité des diverses composantes de la rémunération et de développer une politique salariale en cohérence avec sa stratégie d’entreprise. « Nos 300 managers sont passés d’un tableur Excel à un outil partagé. Via un tableau de bord, ils peuvent désormais avoir accès à l’enveloppe budgétaire de leur périmètre, aux rémunérations fixes brutes de leurs cadres supérieurs, aux propositions salariales réalisées dans le passé, à des tableaux comparant la rémunération annuelle des cadres ayant la même ligne métier ou le même niveau de tenue de poste… », aillustré Philippe Lochon.

Couvrir des périmètres stratégiques

L’approche personnalisée de l’éditeur Altays a permis à la SNCF de s’outiller d’une solution véritablement adaptée à ses besoins. « L’avantage du sur mesure, qui représente 30 % de notre chiffre d’affaire, c’est qu’il permet de couvrir des périmètres fonctionnels stratégiques ou sensibles qui sont souvent orphelins de solution SI », a précisé Yann Guezennec, fondateur d’Altays. La SNCF tire ainsi un bilan positif de ce projet, qui n’aurait pas pu trouvé d’écho via une solution standard. « Nos cadres supérieurs sont aujourd’hui enthousiastes à l’idée de s’impliquer dans la gestion de leurs collaborateurs, au travers de la revue managériale. Nous avons également obtenu une plus grande responsabilisation des dirigeants dans la campagne de révision salariale », a conclu Philippe Lochon.

Aurélie Tachot et Sophie Tesson

Transférer cet article à un ami