Talmundo fluidifie l’intégration des salariés


Par Elodie Buzaud | le lundi 28 mai 2018 | Gestion des talents
Talmundo fluidifie l’intégration des salariés

Après avoir séduit plusieurs grandes entreprises françaises alors qu’elle n’était même pas implantée dans l’hexagone, la start-up d’origine néerlandaise Talmundo vient de recruter son premier salarié en France et entend bien s’y développer. Son fondateur, Stjin De Groef, a accepté de nous présenter son application dédiée à l’intégration des salariés.

Quelle est l’histoire de Talmundo ?

L’histoire de Talmundo a débuté il y a six ans. À l’époque, j’étais DRH chez Swarovski et j’utilisais beaucoup d’outils RH qui me frustraient. Ils étaient assez sophistiqués, mais souvent complexes. J’avais l’habitude d’utiliser des applications comme Uber, Booking ou Spotify et je rêvais que ces technologies soient un exemple pour les technologies RH. Quand j’ai fondé Talmundo il y a cinq ans, nous avons lancé plusieurs applications : une application de mentoring, une pour les entretiens d’embauche… Et finalement, c’est le 5e produit que nous avons gardé : notre application d’onboarding. Nous avons senti le potentiel de notre prototype et il n’y avait presque pas de solution digitale sur ce créneau. Nous avons commencé à trois et aujourd’hui, nous sommes 25 ! Nous venons de recruter notre premier employé en France et de signer plusieurs contrats avec de grandes entreprises françaises, notamment Orange et Engie.

Comment l’application fonctionne-t-elle ?

C’est une application d’abord faite pour les mobiles mais qui marche aussi sur ordinateur et sur tablette. L’employé est invité à la télécharger dès la signature de son contrat, même s’il travaille encore pour son ancien employeur. Via l’application, il peut recevoir des informations sur l’entreprise, entrer en contact avec ses futurs collègues, se présenter avec une vidéo ou du texte, donner son avis sur le processus de recrutement... Nous avons plusieurs modules qui correspondent à différentes périodes de l’onboarding et à différents besoins. Ils sont modifiables et il est possible, pour les professionnels RH, de les déclencher à n’importe quel moment. Il faut compter deux-trois mois entre la signature du contrat et la mise en service de l’application. Concernant le prix, il y a un coût d’installation la première année de 10 000 à 15 000 euros, puis une licence annuelle en fonction du volume de recrutement, de 6 000 euros pour 50 recrutements à 30 000 à 40 000 euros pour 2 000 à 3 000 recrutements.

Il existe déjà beaucoup d’outils 100 % dédiés à l’onboarding. Quelles sont les spécificités de Talmundo ?

Notre solution est vraiment orientée vers l’expérience employé, avec une touche très personnelle, comme le montre cette démonstration de l’application. Par ailleurs, nous nous efforçons toujours d’innover. Nous travaillons par exemple actuellement sur un "onboarding chatbot", qui est une fonctionnalité que nous sommes les seuls à développer. C’est un robot qui apparaîtra dans l’application en français cet été et à qui les futures recrues pourront poser n’importe quelle question sur l’onboarding. En 2019, nous voulons permettre à nos clients de configurer l’application eux-mêmes à 100 %. Enfin, nous avons pour projet de développer un outil dédié à l’offboarding, pour les employés qui quittent l’entreprise. C’est une fonctionnalité que nous lancerons début 2019.

Transférer cet article à un ami