Résultats monstres pour la nouvelle campagne publicitaire de Monster


Par Gérald Dudouet | le jeudi 25 janvier 2018 | Site emploi généraliste
Résultats monstres pour la nouvelle campagne publicitaire de Monster

Le 7 janvier dernier, Monster lançait sa nouvelle campagne publicitaire en France avec un spot de 60 secondes diffusé, sur TF1, au cœur du film du dimanche soir. Un démarrage en grande pompe et des résultats déjà considérables, pour une opération promotionnelle qui déferlera sur tous les écrans jusqu’au 11 février.

Un monstre, à la corpulence de King-Kong, monte en haut d’un building. Il brise une vitre puis saisit dans sa main une jeune salariée méprisée par son supérieur hiérarchique. Dès lors, à pas de géant, il traverse la ville puis la dépose dans une autre entreprise, plus attractive, ce qui lui rend immédiatement le sourire. Tel est le scénario imaginé par Monster pour défendre les valeurs de sa marque "Comme dans nos deux précédentes campagnes publicitaires diffusées  en juin et en septembre de l’année dernière, ce nouveau spot poursuit, visuellement, la personnalisation du Monstre », amorce Cédric Gérard, Directeur Marketing Monster Europe. Avec un gain de 10% en notoriété et  une hausse de 90 % des nouveaux comptes créés, suite à l’opération promotionnel de 2017, les ingrédients restent donc les mêmes avec une plus forte identification de la cible. Visant en premier lieu les milléniales - nouveaux entrants sur le marché de l’emploi à même d’utiliser Monster tout au long de leur carrière professionnelle et public privilégié des recruteurs -,  la scénarisation du spot est le fruit de plusieurs études s’appliquant à répondre à leurs attentes. « Si la génération Y ambitionne de grands desseins, elle a cependant  pleine conscience de la dureté du monde professionnel. Pour y prendre  place, elle est en quête de conseils, d’un accompagnement… A l’instar du spot, d’être considérée et d’être prise par la main », précise Cédric Gérard.  

Hausse du trafic de 50%

Uniquement visuelle, la campagne de Monster a débuté le 7 février dernier, sur TF1, lors de la coupure publicitaire du film Expendables qui a attiré ce soir-là 4,5 millions de français. « Un écrin puissant. Sans nul doute, le carrefour d’audience le plus important » dixit Cédric Gérard, qui ne souhaite cependant pas communiquer sur son prix. « Fruit de négociations confidentielles », susurre-t-il... Toutefois, les tarifs publicitaires de la chaîne, relayés sur son site internet,  indiquent la somme de 56 000 € pour l’achat d’un espace, à l’heure et au jour J. Il renchérit : «1800 passages télévisés sont programmés jusqu’à la fin de la campagne. Il s’agit de spots souvent plus courts de 30, 20 et 10 secondes qui sont diffusés sur TF1, M6 mais également sur les chaînes de la TNT (C8, TMC, NT1, CNews, LCI, TV Breizh, Eurosport…), tel un maillage à même de toucher, de façon chirurgicale, tous les publics ». Bien entendu la vidéo online (Facebook, YouTube…), très prisée par les jeunes, et les émissions télévisées diffusées en replay, sont également des supports de promotion. Mais alors, quels sont les résultats ? « Après seulement une semaine de diffusion, les chiffres explosent littéralement. Le trafic et les dépôts de nouveaux CV ont augmentés de 50 %. Nous enregistrons plus de 200 % de nouveaux comptes et plus de 115 % de téléchargements de l’application mobile », se réjouit Cédric Gérard. Les deux nouvelles campagnes promotionnelles, prévues dans le courant de l’année, devraient prolonger l’euphorie…   

Si vous avez manqué la publicité sur TF1, la voici

Transférer cet article à un ami