« Nos clients peuvent diffuser leurs offres sur 80 sites emploi en France », Florence Guichard


Le mardi 13 juillet 2010 | Emploi
« Nos clients peuvent diffuser leurs offres sur 80 sites emploi en France », Florence Guichard

En 2001 en Angleterre, Kelly Robinson ne comprend pas l’intérêt de saisir la même offre d’emploi sur plusieurs jobboards. Il a alors l’idée de créer un outil pour multi-diffuser les annonces d’emploi sur Internet. Broadbean voit ainsi le jour.

9 ans plus tard, le développement de cette start-up a tout de la success story : 1 300 clients utilisent aujourd‘hui son outil dans 36 pays et 10 millions d’annonces ont été diffusées ces 12 derniers mois. Longtemps concentré sur le marché anglais, Broadbean a fait de la France l’une de ses priorités pour 2010.

Racheté en 2008 par AND, la filiale numérique du Daily Mail, Broadbean a désormais les moyens de ses ambitions. Florence Guichard, la responsable du marché français, nous a reçus à Londres pour nous révéler les ambitions de Broadbean sur notre territoire.

Pourquoi Broadbean veut se développer en France ?

Le marché du e-recrutement est très dynamique en France. Les sites emploi sont nombreux et bien installés. Les entreprises et les cabinets de recrutement les utilisent avec succès depuis de nombreuses années.

Le nombre de sites emploi est aussi très conséquent et il continue d’augmenter. Les logiciels de gestion de candidatures ont réussi à s’implanter et à gagner de belles parts de marchés. Le marché du e-recrutement est ainsi mûr en France.

Pourtant, peu d’outils de multidiffusion se sont imposés.

Broadbean réussira-t-il là où d’autres ont échoué ?

Nous sommes très différents des acteurs qui se sont succédé sur le marché français. Nous avons une réelle expertise technique pour la multidiffusion d’annonces sur les sites emploi. Chez nous, rien n’est fait « à la main » croyez-moi.

Notre outil technique est la clé du succès dans notre industrie où il faut multi-diffuser des millions d’offres par an sans perdre en qualité. Tous les sites sont connectés via des flux XML précis. Des tables de correspondance permettent de faire le pont entre les champs non similaires. Et si le jobboard possède des critères bien spécifiques, une fenêtre apparaît alors pour demander au recruteur de préciser ses critères. La qualité de la diffusion est ainsi préservée.

Notre équipe technique est la plus grande au monde dans notre secteur d’activité et la qualité de notre support client est un facteur clé de notre succès. Nous avons reçu de nombreux prix récompensant notre innovation technique et la qualité de notre service client.

A combien de sites emploi français êtes-vous branché ?

Cela fait plus d’un an que nous sommes en contact avec les sites français. Leur accueil a été très bon. Ils ont été sensibles à notre approche et à notre expertise pointue. Nous avons ainsi développé petit à petit des ponts avec tous les principaux sites emploi en France.  A l’heure actuelle, nos clients peuvent diffuser leurs offres sur plus de 80 sites en France.

Nous sommes partenaires des grands jobboards comme Cadremploi, RegionsJob, Keljob, Monster, Careerbuilder…, des sites publics comme l’Apec, des sites spécialisés comme Efiancialcareers, Bale, des sites issus de la presse comme La voix du Nord, Emploi Pro, le Moniteur-emploi…

Quelles sont vos ambitions pour le marché français ?

Nous sommes déjà partenaires de plus de 1000 sites à l’international et aurons plus de 100 sites français d’ici la fin de l’année. Notre base de clients comprend des cabinets comme Michael Page et Hays et notre ambition est de dépasser les 100 clients en France d’ici un an.

Notre solution permet de gagner du temps sur une tâche à très faible valeur ajoutée : la saisie des annonces. Mais nous avons aussi développé un outil de statistiques très avancé. Il permet de savoir concrètement quels sont les retours site par site, profil par profil… Un outil d’aide à la décision capital pour les entreprises pour les aider à réellement optimiser leurs budgets consacrés à l’achat d’espace sur les jobboards.

Un dernier point : nous travaillons aussi en étroite collaboration avec les logiciels de gestion de candidatures. Les entreprises peuvent ainsi multi-diffuser leurs offres depuis leur back-office. Nous sommes partenaires en France de MrTed, R-Flex, Otys, AdMen, Candidatus….

Quel est votre modèle économique ?

Très simple, nous vendons des licences utilisateurs aux cabinets de recrutement et des packs d’annonces aux employeurs. Ils peuvent ensuite diffuser leurs annonces sur les portails sur lesquels ils ont des abonnements.

Par exemple, pour un consultant, le prix de la licence ne s’élève qu’à 1300 € par an pour un nombre d’annonces illimité.

Pour une entreprise, la facturation se fait suivant le nombre d’annonces diffusées. Différents packages existent : dans le premier pack, la diffusion d’une annonce s’élève à 25 € par annonce.

Et nos 800 clients réguliers en Angleterre ont connu avec nos outils un retour sur investissement extrêmement rapide !

Transférer cet article à un ami