Jobintree lève un million d’euros et prépare deux nouveaux sites


Le vendredi 02 avril 2010 | Site emploi généraliste
Jobintree lève un million d’euros et prépare deux nouveaux sites

Grâce à une levée de fonds réalisée auprès d’123Venture, Jobintree va bénéficier d’un million d’euros supplémentaire pour accélérer son développement en 2010.

Jusque là exclusivement soutenu par Business Angels, Jobintree a annoncé le 30 mars qu’il avait convaincu 123Venture d’investir un million d’euros dans son développement. Le fonds d’investissement a en effet estimé que si le marché des portails emploi sur Internet reste très concurrentiel, il existe encore des possibilités d’innovation. Il compte sur Jobintree pour s’imposer et attirer davantage d’annonceurs.

Grâce à cet investissement, le site emploi a prévu de se développer en insistant sur trois points. Tout d’abord, un bureau a été ouvert mi-mars à Lyon, offrant ainsi à l’entreprise une présence sur le terrain. Prochaine étape : « sans doute Nantes ou Lille, la décision n’a pas encore été prise », admet Carlos Goncalves, co-fondateur de Jobintree.

De plus, les équipes seront renforcées, en particulier en ce qui concerne les forces de vente : le groupe devrait recruter des profils commerciaux afin de doubler ses effectifs.

Enfin, deux nouveaux sites vont bientôt voir le jour. L’un d’eux sera consacré à la formation. « Il s’adressera à tous les acteurs de la formation en France. Le but sera le même que celui du site emploi : mettre en relation l’offre et la demande. » Un développement logique, puisque le domaine de l’emploi et celui de la formation sont étroitement liés. Il faudra tout de même faire preuve d’un peu de patience : il ne devrait pas voir le jour avant septembre. Quant aux informations concernant le second site en préparation, elles ne sont pas encore disponibles.

Lancé en avril 2008, le site emploi Jobintree s’est constitué un portefeuille de plus de 600 clients. Il attire aujourd’hui 800 000 visiteurs par mois en moyenne, contre 450 000 il y a un peu plus d’un an, pour environ 20 000 offres d’emploi disponibles.

Séverine Dégallaix

Transférer cet article à un ami