Diversité sur fond de pénuries


Le mercredi 18 juin 2008 | Cabinet de recrutement / intérim
Diversité sur fond de pénuries

En dehors des 80 000 suppressions de postes dans le secteur bancaire dans le monde annoncés ce mois-ci par l'agence Bloomberg, pour le moment ni la crise financière ni la hausse du pétrole ne semblent avoir de répercussion importante sur les prévisions d’embauches en France.

Les tensions sont donc à leur maximum dans certains secteurs comme l’informatique, l’ingénierie ou le bâtiment où
plus de 60 % des offres sont difficiles à pourvoir.
D’autres sont déjà complètement sinistrés comme la santé. Rappelons à ce sujet que 40 % des employés de la fonction hospitalière partiront en retraite d'ici 2015. Pour palier à la pénurie annoncée, le ministère de la Santé a lancé une vaste campagne nationale de promotion des métiers hospitaliers :
« L’hôpital, c’est 200 000 postes à pourvoir d’ici 5 ans. »

Diversifier le sourcing apparaît donc aujourd’hui comme un moyen de diminuer les tensions, d’autant que cette diversité s’inscrit dans un contexte plus large de responsabilité sociale. Notons que depuis 2002, les entreprises françaises cotées sur le marché français doivent préciser dans leur rapport d’activité annuel la manière dont elles prennent en compte les conséquences sociales et environnementales de leurs activités.
Les tensions touchent essentiellement les cadres qui vivent une situation de plein emploi
avec un chômage de 3,8 %, selon les derniers chiffres de l’Apec. La hausse du nombre de recrutements des cadres expérimentés engendre un véritable « jeu des chaises musicales », les candidats recherchés étant principalement en poste. Faits marquants, plus de la moitié des 200 000 à 210 000 prévisions d’embauches enregistrées par l’Apec pour 2008 concerneraient les cadres expérimentés d’au moins 5 ans d’expérience !

Cette pénurie de cadres a largement profité aux jeunes diplômés en 2007 et en 2008 le phénomène s’amplifie : les écoles de commerce et d’ingénieur n’ont jamais été aussi courtisées avec en moyenne 90 à 95 % des étudiants ayant trouvé un poste deux mois après leur sortie (Le Monde 27/05/2008 – Tapis rouge pour les jeunes diplômés – Sarah Piovezan).

Toutefois, les jeunes diplômés des écoles de commerce et d’ingénieurs sont en nombre limité et les formations techniques délaissées par le système scolaire qui oriente par défaut. Les entreprises commencent donc à se tourner vers les universitaires, les seniors et les jeunes des quartiers sans qualification pour recruter.

Les résultats quantitatifs sont encore modestes mais la prise de conscience est nationale et de nombreuses initiatives de la part du gouvernement, des grands groupes mais aussi des PME emboîtent le pas. Quelques exemples chiffrés :

  • "Le plan espoir banlieues ou l'engagement national pour l’insertion professionnelle des jeunes des quartiers" proposé par Laurent Wauquiez et Fadela Amara rassemble déjà 38 entreprises pour proposer 40 000 contrats à durée déterminée, 9 000 contrats en alternance et 36 000 stages sur la période 2008.
  • L’Opération Phoenix, initiative de PricewaterhouseCoopers (PWC), soutenue par le Medef et six autres entreprises (Axa, Coca-cola, Renault, Société Générale, HSBC et Siemens) propose des postes à des étudiants masters sciences Humaines. Initiative encore peu récompensée avec 36 recrutements sur 70 postes offerts mais les partenariats avec les enseignants sont encore à construire. http://www.operationphenix.fr/
  • Le forum Emploi & Diversité pour les Seniors, premier forum organisé par et au sein d'une entreprise (L’Oréal) en faveur des seniors a rassemblé 11 entreprises, une dizaine de partenaires de l'emploi et reçu près de 200 cadres confirmés présents sur le Forum.
  • L’entreprise de construction et de services Cari recrute des jeunes sans emploi ni qualification grâce à la signature d’une convention avec LEPTA, Entreprise de Travail Temporaire d’Insertion (ETTI). Un programme de formation spécifique alternant cours théorique et mise en situation pratique garantit l’intégration durable des jeunes dans l’entreprise. http://www.cari.fr

En conclusion, la Diversité n'est pas seulement une prise de conscience des entreprises pour lutter contre les discriminations mais aussi (et parfois surtout) un moyen d'élargir les profils pour pouvoir recruter.
Des initiatives présentées dans la newsletter de la Charte de la Diversité de l’IMS Entreprendre pour la Cité. http://newsletters.imsentreprendre.com

Transférer cet article à un ami