« Nous recensons près de 95% des offres d’emploi du marché », François Goube, co-fondateur de JobiJoba


Le vendredi 04 février 2011 | Site emploi généraliste
« Nous recensons près de 95% des offres d’emploi du marché », François Goube, co-fondateur de JobiJoba

Alors que les jobboards fleurissent sur la toile, attirer un maximum de candidats représente leur principal défi. Édité par la société Allgoob, fournisseur d’audience Web qualifiée, le site JobiJoba pourrait bien être une des solutions. Explications de son co-fondateur, François Goube.

JobiJoba est un méta-moteur de recherche d’emplois. Quel est le principe ?


Des jobboards de niche aux généralistes, nous recensons près de 95% des offres d’emploi du marché. Pour les candidats, notre site est donc un point d’entrée unique donnant accès à quasiment toutes les offres du marché puisque nous travaillons avec un peu plus de 350 sites emploi en France. Le nombre d’offres indexées est réactualisé et annoncé sur le site tous les jours, la moyenne se situe entre 250 000 et 300 000.
En janvier, plus d’un million de candidats ont visité notre site et notre objectif est de dépasser 1,5 millions d’ici fin 2011. Nous sommes donc une vraie source de trafic stable et qualifié pour les jobboards.

Quelle relation avez-vous avec les jobboards ?

Si nous sommes maintenant dans une réelle démarche de partenariat, les jobboards étaient très réticents en 2007 quand nous avons lancé JobiJoba. Aujourd’hui, ils ne craignent plus la concurrence et ont bien compris notre démarche et leur intérêt à collaborer avec nous. En tant que spécialistes de l’acquisition d’audience, nous les aidons à générer du trafic qualifié à bas coût. Nous avons observé une progression significative de notre trafic direct en 2010 : plus 25%.

Quels axes de développement envisagez-vous ?

Nous sommes rémunérés au clic sur chaque annonce. Si ce business modèle n’était pas évident au départ dans la mesure où l’acquisition d’audience est un nouveau métier, aujourd’hui, c’est un modèle économique qui fonctionne très bien. Notre stratégie est donc de le dupliquer sur un axe géographique, en nous développant dans davantage de pays, et sur un axe métier. Nous avons ainsi lancé des méta-moteurs de recherche spécialisés dans l’automobile et l’immobilier cet été. Par ailleurs, nous développons aussi des partenariats en marque blanche.

Nous créons des moteurs de recherche sémantique. Nous avons développé une technologie de manière générique afin de pouvoir l’appliquer dans un grand nombre de domaines. Nous avons commencé par l’emploi car nous nous sommes rendus compte que le marché était très atomisé et que les jobboards de niche notamment étaient en demande de trafic qualifié.

Proposez-vous tout de même une valeur ajoutée aux candidats ?

Nous avons par exemple mis en place un filtre pour les annonces afin qu’elles ne datent pas de plus de six semaines. De plus, nous allons avoir une nouvelle fonctionnalité qui permettra de leur signaler quand une offre se trouve sur différents sites car ils peuvent y trouver des infos complémentaires.

Enfin, au-delà du moteur de recherche, nous allons proposer des outils d’aide au choix, tels que les plus gros recruteurs par secteurs ou les villes qui recrutent le plus dans tel domaine. En effet, grâce à nos indicateurs, nous avons une vision assez claire du marché

Propos recueillis par Magali Morel

Transférer cet article à un ami