« Nous anticipons un chiffre d’affaire en augmentation de 25 % » O Guichardon, Jobmarketingvente


Le jeudi 23 janvier 2014 | Site emploi spécialisé
"Nous anticipons un chiffre d’affaire en augmentation de 25 %" O Guichardon, Jobmarketingvente - D.R.
Alors que certains jobboards montrent des signes d’essoufflements, Jobmarketingvente affiche une santé de fer. Le site emploi spécialisé dans les fonctions marketing et commerciales a terminé l’année 2013 avec de bons résultats, comme l’explique son fondateur, Olivier Guichardon.

Quel bilan tirez-vous de l’année 2013 ?

Même si les entreprises ont eu peu de visibilité sur leurs recrutements et que les salariés hésitent parfois à quitter leur poste, l’année a été satisfaisante. Nous anticipons un chiffre d’affaire en augmentation de 25 % pour 2013. Cette année, nous avons gagné de nouveaux clients, notamment Teisseire, ABInBev, Loste-Tradi France et le cabinet CCLD Recrutement. Le nombre d’offres d’emploi diffusées est, lui aussi, en hausse. Nous enregistrons actuellement environ 850 annonces, contre 500 à 600 en début d’année. Par ailleurs, les retours de nos clients sont bons : ils apprécient de trouver dans Jobmarketingvente des candidatures qualifiées.

Comment expliquez-vous cette croissance ?

En 2013, nous avons mené de nombreux projets. En plus de lancer une nouvelle version du site, nous avons créé une CVthèque en ligne, qui dénombre déjà plus de 5000 CV. Grâce à la présence de filtres, les recruteurs ont la possibilité de faire des recherches de manière ciblée, en s’intéressant, par exemple, à la clientèle visitée lorsqu’ils cherchent à sourcer des commerciaux terrain. Nous avons également enrichit l’espace dédié aux recruteurs avec une rubrique à forte valeur ajoutée :« ressources gratuites ». Dans cet onglet, nous publions des articles dédiés à l’emploi, au recrutement dans le marketing et la vente, à nos études de rémunérations…Une newsletter mensuelle permet, enfin, aux 4500 recruteurs abonnés de rester en veille sur leur marché.

Quels sont vos projets pour 2014 ?

Etant donné le nombre de chantiers sur lesquels nous avons travaillé en 2013, nous allons essayer, l’an prochain, de consolider ce que nous avons lancé et d’améliorer les fonctionnalités déjà existantes. En 2014, nous espérons que l’espace dédié aux recruteurs va véritablement prendre son envol.

Quel regard portez-vous sur l’avenir des jobboards ?

Désormais, tous les profils de salariés et de candidats accèdent à Internet, y compris ceux qui sont peu qualifiés. Les jobboards devraient donc continuer de répondre aux attentes des entreprises dans la mesure où ils offrent, en période de difficultés économiques, un rapport coût/efficacité satisfaisant. Les jobboards spécialisés sur des secteurs de niche comme celui dans lequel nous évoluons ont, à mes yeux, leur carte à jouer. Ils apportent aux entreprises une vraie valeur ajoutée : celle de les mettre en contact avec des profils plus ciblés tout en limitant considérablement les candidatures inappropriées.

Les réseaux sociaux concurrencent-ils votre modèle ?

Je ne pense pas que les jobboards spécialisés soient en concurrence avec les réseaux sociaux professionnels. Pour l’heure, nos clients ne nous ont pas quittés pour diffuser leurs offres d’emploi via ces réseaux, en partie parce qu’ils n’ont pas les ressources nécessaires en interne pour les exploiter de manière stratégique. Les réseaux sociaux sont, au contraire, complémentaires des jobboards.

Propos recueillis par Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami