"Notre salon de recrutement mobilisera 750 recruteurs d'entreprises", Frédéric Cloteaux, Handi2day


Par Aurélie Tachot | le jeudi 31 mars 2016 | Site emploi spécialisé
"Notre salon de recrutement mobilisera 750 recruteurs d'entreprises", Frédéric Cloteaux, Handi2day

Le 16 mai prochain marquera le coup d’envoi de la 11e édition du salon de recrutement en ligne Handi2day. Dédié aux travailleurs en situation de handicap, ce rendez-vous, qui se déroulera pendant quatre jours, espère rassembler 25 000 candidats, 70 entreprises et aboutir sur un millier d’embauches, comme l’explique Frédéric Cloteaux, porte-parole du salon, qui clôturera ses inscriptions dans quelques jours.

Quel est l’objectif d’Handi2day ?

Handi2day est un salon de recrutement en ligne dédié aux travailleurs handicapés qui mobilise, à chaque édition, environ 750 recruteurs d’entreprises. La particularité de cet événement, c’est qu’il permet aux candidats préalablement présélectionnés de postuler à des offres d’emploi et d’échanger avec des recruteurs sans se déplacer de chez eux, grâce au téléphone et au chat. En l’espace de quatre jours, entre 4000 et 5000 entretiens d’embauches sont généralement réalisés. Depuis son lancement il y a cinq ans, Handi2day a convaincu 250 grandes entreprises et 80 PME, rassemblé plus de 100 000 candidats – avec ou sans qualification –  et a été à l’origine de 10 000 recrutements.

Quelles seront les spécificités de cette 11e édition ?

Cette année, une quinzaine de secteurs d’activité sera représentée, y compris celui de la restauration, via la participation du groupe Flo, qui sera présent au travers de plusieurs marques dont Hippopotamus et Tablapizza. Au total, nous attendons entre 60 et 70 entreprises, à la fois des PME, qui seront regroupées dans un village, et des grands groupes tels que la SNCF, Solvay, LVMH… Pour cette 11e édition, notre objectif est de générer 40 000 candidatures et d’aboutir à un millier d’embauches. C’est la raison pour laquelle nous avons développé de nouvelles fonctionnalités comme un outil de scoring instantané qui va faciliter la vie des recruteurs dans le tri des candidatures.

Comment évolue la situation des travailleurs handicapés ?

Leur situation évolue, mais pas assez vite. Les entreprises vont dans le bon sens en se mobilisant, de gré ou de force, sur la thématique du handicap. Malgré tout, le principal frein à l’embauche reste le niveau de qualification des travailleurs handicapés, qui sont deux fois moins formés que les autres. C’est tout notre système d’éducation qui est à revoir, pour éviter que leurs parcours soient aussi chaotiques. La priorité est également de multiplier les actions de sensibilisation auprès des opérationnels qui reçoivent les CV, c’est-à-dire leur démontrer le bien-fondé d’un travailleur handicapé et insister sur le fait que ce profil peut être un atout car il soude une équipe autour d’une difficulté.

Transférer cet article à un ami