Breaz s’ouvre aux commerciaux IT


Le lundi 19 janvier 2015 | Site emploi spécialisé
Breaz s’ouvre aux commerciaux IT - D.R.
Face au succès de sa plateforme, lancée en mai 2014, la start-up Breaz a décidé de s’adresser à d’autres profils pénuriques que ceux de développeurs. Ses clients, exclusivement des start-up du secteur de l’high-tech, peuvent désormais sourcer des commerciaux mais aussi des data scientists et des product managers préalablement sélectionnés

Après avoir conquis la cible des développeurs software, la place de marché Breaz, qui propose aux start-up de recevoir, chaque lundi matin, une sélection d’une dizaine de candidats préalablement qualifiés, s’attaque à d’autres profils. Depuis début janvier, les commerciaux IT, les designers, les data scientists et les product managers sont également dans sa ligne de mire. Le point commun de ces experts ? Leur pénurie sur le marché de l’emploi. « Les entreprises qui utilisaient Breaz pour recruter des développeurs nous ont fait part de leur difficulté à trouver de bons commerciaux IT. Nous avons donc décidé de décliner notre service à ce type de profils ainsi qu’à d’autres fonctions en tension », raconte Edouard Rosenblum, co-fondateur de la société Breaz. Afin de proposer aux entreprises des commerciaux vraiment pointus, la jeune équipe planche actuellement sur la typologie des candidats les plus recherchés. « Ce qui ressort de nos analyses, c’est qu’ils doivent être des chasseurs, avoir une immense appétence pour le software ainsi qu’un niveau courant voire bilingue en anglais », précise-t-il.

De futurs bureaux à Berlin et Londres

La place de marché Breaz, dont le modèle économique repose sur le prélèvement, pendant 18 mois, d’une commission de 0,8 % du salaire mensuel de la personne recrutée, est déjà à l’origine de 400 000 mises en relation entre développeurs et recruteurs, depuis son lancement en mai 2014. C’est donc tout naturellement que la start-up, qui dénombre 200 clients dans le secteur de l’IT (Photobox, AB Tasty, Djump…), se fixe des objectifs ambitieux pour sa nouvelle cible de commerciaux. « Environ 3500 développeurs juniors comme seniors nous ont déjà fait confiance. En moyenne, ils reçoivent entre 3 et 4 demandes d’entretien avant d’être embauchés en CDI. Notre objectif est donc d’avoir la même traction sur les profils de commerciaux », souligne Edouard Rosenblum. En 2015, la place de marché IT prévoit également d’ouvrir deux nouveaux bureaux en Europe : à Berlin, « où les start-up du domaine de l’IT sont nombreuses », et à Londres. Breaz envisage enfin de dénombrer plus de 500 clients d’ici la fin de l’année et de continuer à doubler son chiffre d’affaires tous les mois.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami