Jooble, le méta-moteur ukrainien, mise sur la fraîcheur de ses offres


Le lundi 29 août 2011 | Site emploi spécialisé
Jooble, le méta-moteur ukrainien, mise sur la fraîcheur de ses offres

 

Lancé en France au printemps 2010, ce méta-moteur de recherche d’emploi est en pleine expansion mondiale. Jooble est aujourd’hui présent dans 40 pays. A quoi sert-il ? Quelle est sa place sur le marché mondial ? Réponses.

Jooble est né en 2006 à Kiev, en Ukraine. Ses fondateurs, Roman Prokofyev et Eugene Sobakaryov, sont deux programmeurs. Les bons résultats du site pour les chercheurs d’emploi ukrainiens les ont poussés à se développer à l’international. De l’Argentine à l’Allemagne, en passant par l’Italie et l’Australie, le méta-moteur généraliste est aujourd’hui présent dans 40 pays. Son capital est privé. Fin mai 2010, le site ouvre en France. Objectif avant la fin du premier trimestre 2012 : être présent dans 60 pays.

400 000 offres d’emploi en France

Comment présenter Jooble France ? « C’est un seul site pour la recherche d’emploi à travers le pays » répond Yulia Durand, account manager chez Jooble, « les internautes n’ont plus besoin de parcourir des dizaines de pages pour trouver le travail qui leur convient. » 400 000 offres, publiées sur environ 150 sites, sont disponibles actuellement sur le http://jooble-fr.com. La mission du méta-moteur est d’attirer les candidats vers les annonces des sites de recrutement. Les offres d’emploi sont indexées et les visiteurs ont accès à une brève description. En cliquant sur le titre, le candidat est redirigé vers le site source. Il peut alors postuler.

L’indexation des offres est un service de base gratuit. « Mais nous avons également des options Partenaire et Client pour ceux qui souhaitent augmenter le nombre de candidats redirigés vers leur site », explique Yulia Durand. 520 000 visiteurs uniques se rendent sur ce site chaque mois. En France, 60 000 personnes sont inscrites à la newsletter quotidienne, pour recevoir les nouvelles offres correspondantes à leur demande. 

« Qualité de recherche »

Jooble est loin d’être le premier méta-moteur à s’intéresser au marché français, Trovit ou Jobijoba promettent aussi de trouver le job de ses rêves en quelques clics. Mais il est différent en deux points pour la responsable française de Jooble. « D’abord, nous tâchons d’améliorer en permanence la qualité de recherche sur notre site. Ensuite, l’actualité de nos offres est chaque jour soigneusement contrôlée, les annonces publiées il y a plus de 30 jours ne sont plus affichées ». Jooble emploie, pour le moment, 40 personnes.

Priscilla Reig

 

 

 

Transférer cet article à un ami