JobedIn  : la plateforme vidéo dédiée au marché de l’emploi chinois


Le jeudi 21 août 2014 | Site emploi spécialisé
JobedIn  : la plateforme vidéo dédiée au marché de l’emploi chinois - D.R.

Lancée fin 2013 par un groupe d’amis expatriés, JobedIn est une plateforme de marketing RH dédiée aux entreprises étrangères installées en Chine. Contrairement aux jobboards, le portail, qui a clôturé une levée de fonds de 240 000 euros en juillet auprès de huit investisseurs privés (dont des DRH), propose aux sociétés de se présenter par le biais de courtes vidéos.

Le marché des sites de recrutement chinois, dominé par deux mastodontes que sont 51job et Zhaopin, accueille un nouvel acteur : JobedIn. Imaginée par un groupe d’amis, dont quelques expatriés français, cette plateforme de marketing RH est née d’un constat simple : « en Chine, le marché de l’emploi est très dynamique. Non seulement les entreprises peinent à attirer des talents mais elles doivent affronter un turnover important, en partie lié au fait que les rémunérations n’en finissent pas d’augmenter », explique Guillaume de Roquefeuil, l’un des co-fondateurs de JobedIn. Dans ce contexte où les entreprises sont forcées de se plier en quatre pour tenter de séduire de futurs talents, Jobedin a pour objectif d’aider les recruteurs étrangers qui opèrent et embauchent en Chine à se rendre visibles des candidats locaux, juniors comme expérimentés.

Des candidats tournés vers l’international

Concrètement, la plateforme de recrutement JobedIn publie les opportunités d’emploi des entreprises, auxquelles les candidats peuvent évidemment répondre, et leur propose de présenter, via des vidéos, leur positionnement, leurs valeurs, leurs métiers, leurs équipes… Contrairement aux autres jobboards qui diffusent quotidiennement des flots d’offres d’emploi, le portail JobedIn, qui dénombre 1000 visiteurs uniques par jour, est plus intimiste : il évite donc aux entreprises d’être noyées dans la masse et leur permet ainsi de valoriser leurs avantages concurrentiels en dévoilant, par exemple, leurs perspectives d’évolution, leurs possibilités de formation, leurs modes de management. A la clé aussi : des candidatures plus qualifiées, d’après Guillaume de Roquefeuil. « Les 10 000 candidats inscrits sur notre site ont un profil international : la majorité a fait ses études à l'étranger ou a déjà travaillé dans un groupe international », précise-t-il. Un argument qui a notamment séduit L’Oréal, Cache-Cache, Auchan, Sodexo…

Une page gratuite, des services payants

Si environ 170 entreprises disposent d’une page permettant de publier gratuitement des offres d’emplois et des vidéos, seule une vingtaine a souscrit à un abonnement. Moyennant 3500 à 8000 euros par an, ces sociétés peuvent accéder à une myriade de services. Parmi lesquels : le pré-screen des candidatures reçues, la promotion des offres d’emploi sur les réseaux sociaux, un module de matching de candidats, un formulaire d’évaluation… « Certaines entreprises dénuées de logiciel de gestion de candidatures s’appuient également sur notre plateforme pour étudier, partager et archiver les CV reçus », ajoute le co-fondateur. En attendant une seconde levée de fonds, qui pourrait s’effectuer d’ici la fin de l’année, l’équipe franco-chinoise de JobedIn réfléchit, entre autres, à dupliquer son modèle dans des pays au contexte proche : au Brésil, en Russie et en Indonésie.

Aurélie Tachot

Transférer cet article à un ami