"En 2016, nous visons le million d’euros de chiffre d’affaires", Michel Doric, emploi-collectivites.fr


Par Aurélie Tachot | le mardi 15 septembre 2015 | Site emploi spécialisé
"En 2016, nous visons le million d’euros de chiffre d’affaires", Michel Doric, emploi-collectivites.fr

Initialement spécialisé dans la fonction publique territoriale, emploi-collectivites.fr connaît un développement soutenu depuis son lancement, il y a 10 ans. En proposant, en parallèle de la publication d’offres d’emploi, un large panel de services, le jobboard a su se faire une place de choix sur le marché des sites emplois, comme l’explique Michel Doric, son président.

Votre site fêtera, en 2016, son 10e anniversaire. Dans quel contexte a-t-il été créé ?

Lorsque le site emploi-collectivites.fr est né, il existait déjà un acteur qui publiait les offres d’emploi du secteur public. Toutefois, il n’était présent que sur le support papier. Dès son lancement, notre site s’est donc positionné comme une alternative digitale intéressante, d’autant qu’à partir de cette époque, les collectivités territoriales ont commencé à initier une démarche de rationalisation des dépenses, tout en se voyant confier de nouvelles responsabilités. Notre approche, qui consiste à leur proposer une variété de services, leur a rapidement permis d’évaluer la performance de leurs actions de recrutement et de s’assurer de la conformité d’une candidature par rapport à un poste.

Comment a t-il évolué au fil des années ?

Le volume de CV du site évolue de 20 % chaque année. Tout comme notre base de clients, aujourd’hui composée de 300 collectivités. Notre audience suit la même logique : cette dernière année, nous avons enregistré 400 000 visiteurs uniques par mois. Soit 22 % de plus qu’à la même époque, une année plus tôt. C’est en partie grâce au fait que nous avons considérablement enrichi le contenu du site. En plus de rédiger des articles de fond, nous publions désormais les 1800 grilles indiciaires des trois fonctions publiques ainsi que celles de la ville de Paris. Elles décrivent les cadres d’emploi, c’est-à-dire les échelles d’évolution de chaque grade.

Vous venez de signer un accord de coopération avec Pôle emploi. En quoi consiste-t-il ?

Depuis quelques jours, les offres publiées sur emploi-collectivites.fr, exceptées celles de la filière administrative, peuvent également être relayées sur le site national de Pôle emploi. Grâce à cet accord, nous donnons aux collectivités territoriales davantage de visibilité. En fonction de leur stratégie de recrutement et de communication, ces dernières peuvent toutefois choisir de ne pas en bénéficier, notamment si elles savent qu’elles n’auront pas les ressources pour affronter le flux supplémentaire de candidatures qu’un tel partenariat peut générer.

Quel est votre modèle économique ?

Nous proposons plusieurs packs d’abonnement comprenant la publication d’annonces, le sourcing, le suivi personnalisé… Celui qui comprend des emplacements permanents se démarque : il permet aux collectivités de publier des annonces au gré de leurs besoins, sans se limiter sur le nombre d’offres d’emploi diffusées simultanément. Avec cette approche, elles n’ont pas de risque de dépasser leur budget. Contrairement à nos concurrents, nous ne vendons pas l’accès à notre CVthèque, composée de 150 000 CV. Nous nous chargeons de comparer les candidatures avec les pré-requis d’une offre. Lorsqu’une opportunité est susceptible d’intéresser nos candidats, nos équipes les contactent.

Sur quels projets travaillez-vous actuellement ?

Nous allons publier la nouvelle édition de notre étude sur l’emploi des personnes handicapées au sein des collectivités. Notre ambition est d’aborder cette thématique sous l’angle social et économique, en mettant en perspective l’obligation légale – le quota des 6 % – et les contraintes budgétaires. Notre objectif, avec cette étude, est d’aider les collectivités à trouver des pistes de réduction de coûts sur cette thématique. En parallèle, nous travaillons sur un espace qui permettra aux 38 000 collectivités françaises recensées dans notre annuaire de faire la promotion d’événements qui se déroulent sur leur territoire. Avec ces projets, nous visons le million d’euros de chiffre d’affaires en 2016.  

Transférer cet article à un ami