Naissance d’un job-board dédié à l'immobilier


Le lundi 28 mai 2012 | Site emploi spécialisé
Naissance d’un job-board dédié à l'immobilier

Emploi-Immo.fr est un nouveau job-board gratuit dédié au recrutement dans le secteur de l'immobilier. Un site fondé par Guy Link, l'un des co-fondateurs de Embauche.com, portail emploi racheté par le Groupe Pages Jaunes en 2010.


« Quand on est éditeur de job-board, explique Guy Link, co-fondateur et ancien président de Embauche.com, on se demande toujours comment développer la croissance et comment être le plus exhaustif possible. Pour cela, il faut développer des sites généralistes et des sites verticaux. »

Le secteur choisi est donc celui de l'immobilier, pour lequel il manquait un site fédérateur.

 

Un secteur porteur

 

« Dans l'immobilier, on sait qu'il y a beaucoup de recrutements, précise l'éditeur. Il y a le monde de la transaction, de la gestion, de la promotion mais aussi de la construction... Et il y a plus de 12  000 agences immobilières en France. » Le nouveau job-board se veut exhaustif au niveau des métiers répertoriés, il est basé sur les codes ROME de Pôle Emploi.

L'un des avantages du secteur de l'immobilier est également que les acteurs sont facilement identifiables : l'équipe d'Azernet a contacté par mail plus de 5 500 agences. Dans un deuxième temps, l'éditeur lancera des contacts avec les grands groupes type Century21 ou Foncia.

 

90 recruteurs en deux mois

 

Lancé en mars 2012, Emploi-Immo.fr a accueilli plus de 1 130 offres, déposées par 90 recruteurs différents. « Après, il y a quand même une difficulté pour ce secteur, souligne Guy Link, c'est que les employeurs cherchent beaucoup d'indépendants, des agents commerciaux par exemple. » L'équipe d'Emploi-Immo.fr attend donc de voir si les travailleurs indépendants vont répondre à l'appel et s'ils seront assez nombreux pour combler les besoins.

 

Le freemium comme modèle économique

 

Emploi-Immo.fr reprend le modèle économique d'Embauche.com avec des bannières publicitaires, des annonces gratuites mais aussi des annonces premium payantes pour donner plus de visibilité aux offres urgentes ou difficiles à pourvoir. Dans les mois à venir, l'équipe d'Azernet envisage également de faire payer l'accès à la CVthèque. « Aujourd'hui, lorsqu'un recruteur publie une annonce, précise Guy Link, il a accès à la CVthèque qui contient actuellement une cinquantaine de candidatures. »

Autre projet dans les cartons : le développement de la mobilité et l'adaptation du site pour les tablettes numériques.

 

Haude-Marie Thomas

 

Transférer cet article à un ami