900 sites français profitent du trafic d'Indeed


Le vendredi 16 juillet 2010 | Site emploi spécialisé
900 sites français profitent du trafic d'Indeed

Il a pris les jobboards de court en sortant le premier son application iPhone dédiée à l’emploi. Arrivé en catimini dans le paysage hexagonal en octobre 2008, le méta-moteur américain Indeed semble avoir trouvé sa place sur le marché du recrutement français, « nous figurons en bonne position dans le peloton de tête », confie Chloé Mariën-Casey, responsable marketing France d’Indeed.

Avec un nombre de visiteurs uniques mensuels en hausse de 65 % en 2009 et une application iPhone qui figure depuis son lancement en février parmi les trois premières applications business gratuites les plus téléchargées, Indeed semble avoir pris ses marques sur le marché français. Une croissance assez fulgurante qui trouve son origine dans les particularités du méta-moteur : « Nous référençons près de 340 000 offres qui, contrairement aux autres méta-moteurs, sont supprimées maximum après 30 jours. Elles sont également réactualisées plusieurs fois par jour. Pour les candidats c’est la garantie d’avoir accès aux annonces les plus fraîches. »

Autre force du méta-moteur : référencer les offres de plus de 900 sites, « ce sont des jobboards, des recruteurs, des entreprises qui embauchent directement, des organismes comme l’APEC ou l’ANPE, mais aucun agrégateur », insiste-t-elle. Le but étant de permettre aux internautes d’accéder en un seul clic à la description de l’annonce sur le site source.

Particulièrement intéressant pour les candidats, ce modèle n’était pas sans soulever la polémique à son arrivée sur le marché hexagonal. Le méta-moteur référençant les offres sans avoir préalablement recueilli le consentement des sites sources, certains spécialistes attendaient la contre-attaque des jobboards. Une guerre qui n’aura finalement pas lieu. « Nos relations sont bonnes car nous ne cherchons pas à leur faire concurrence. Pour exemple, il n’est pas possible de postuler ou d’enregistrer son CV sur Indeed, illustre Chloé Mariën-Casey. Nos partenaires bénéficient grandement du trafic que nous leur envoyons et bon nombre d’entre eux nous fournissent des flux XML afin de s’assurer que nous indexions bien toutes leurs offres. » Et pour ceux qui ne souhaitent pas être référencés par Indeed ? « Nous supprimons leurs offres immédiatement. »

Numéro 1 aux Etats-Unis, Indeed se targue également d’être premier méta-moteur international avec près de 30 millions de visiteurs par mois. En ce qui concerne Indeed.fr, l’objectif premier est de peu à peu intégrer toutes les fonctionnalités du portail nord-américain : « nous cherchons entre autres à identifier des sites partenaires susceptibles de bénéficier de notre outil Publishers, actuellement disponible au Canada », confie la responsable marketing France. Son concept : les revenus provenant des annonces sponsorisées sur lesquelles cliquent les chercheurs d’emploi sont en partie reversés à l’éditeur. « Nous mettons également tout en œuvre pour rendre l’expérience de nos utilisateurs la plus agréable possible en leur offrant le site de recherche d’emploi le plus complet, le plus pertinent et rassemblant les offres les plus fraîches du marché français », conclut-elle.

Sarah Bacha

Transférer cet article à un ami