5e édition du salon virtuel Handi2day


Par Gaëlle Fillion | le mardi 09 avril 2013 | Site emploi spécialisé
5e édition du salon virtuel Handi2day

Créé à l’initiative du site Handicap.fr et de la société organisatrice Job2day, ce salon de recrutement en ligne destiné aux personnes handicapées rassemble 55 entreprises et accueillera quelques 20 000 candidats. Ce salon a ouvert ses portes virtuelles le 8 avril et durera cinq jours. Alors que le format du salon virtuel peine encore à convaincre les recruteurs, Handi2day tire clairement son épingle du jeu.

Contre toute attente, Handi2Day est aujourd’hui le plus grand salon français de recrutement en ligne, avec deux éditions par an depuis 2011. "Nous avons commencé avec 13 exposants il y a deux ans. Ils sont 55 aujourd’hui" se félicite Nicolas Bissardon, co-fondateur du salon. Des grands groupes principalement. Avec 85 000 visites sur une période d’environ 10 jours avant et pendant le salon, Handi2day rivalise donc haut la main avec les événements physiques concurrents. Son format semble en effet répondre à un vrai besoin des personnes en situation de handicap, car il dématérialise les contraintes logistiques. "Le projet est par ailleurs porté par une équipe ultra légitime, qui a réussi à fédérer des acteurs institutionnels" observe le co-fondateur. Handi2day bénéficie en effet du soutien de Pôle emploi et l’Agefiph.

Un dispositif efficace

Pendant 5 jours, les 450 chargés de recrutement des entreprises exposantes feront passer près de 3000 pré-entretiens téléphoniques aux candidats handicapés préalablement inscrits, CV à l’appui, sur handi2day.fr. "Ces premiers contacts débouchent sur 500 à 1000 entretiens d’embauche" explique Nicolas Bissardon. Selon les organisateurs, les deux tiers des candidats ont déjà une expérience ordinaire du monde du travail et les trois quart se trouvent en région. Une aubaine pour les entreprises qui peinent à recruter en province. Le coût pour les exposants : 9500 euros pour les deux salons 2013, 6500 euros pour la seule édition d’octobre. "90 % des entreprises reviennent d’un salon sur l’autre. Elles bénéficient d’une importante exposition nationale" constate le co-fondateur.

Quoi de neuf en 2013 ?

Pour la première fois, un Village Alternance fait son apparition sur le salon. Les exposants peuvent diffuser leurs offres et rencontrer virtuellement les futurs alternants. "L’alternance est ouverte aux travailleurs handicapés sans limite d’âge. Pour ceux qui deviennent handicapés en cours de vie, c’est un moyen de se former et de se réorienter" explique Nicolas Bissardon.

Transférer cet article à un ami