"Plus de 100 écoles utilisent déjà la technologie JobTeaser", Adrien Ledoux


Par Aurélie Tachot | le mercredi 23 septembre 2015 | Site emploi spécialisé
"Plus de 100 écoles utilisent déjà la technologie JobTeaser", Adrien Ledoux

Une nouvelle histoire commence pour JobTeaser ! Neuf mois après avoir bouclé une levée de fonds de 3 millions d’euros, la start-up parisienne, qui a généré 1,4 million de chiffre d’affaires en 2014, se positionne de plus en plus sur la diffusion d’offres d’emploi et le sourcing. Les explications d’Adrien Ledoux, co-fondateur, désormais à la tête d’une équipe de 40 personnes.

L’année 2015 restera gravée dans vos mémoires !

Oui ! C’est une année clé pour JobTeaser, certainement la meilleure, en partie grâce à la levée de fonds de 3 millions d’euros réalisée en janvier. Grâce à elle, nous avons procédé à une refonte de notre offre commerciale. Auparavant, nous étions uniquement tourné vers la marque employeur, via nos services de tchat et de production vidéo. Désormais, nous proposons non seulement aux employeurs de se présenter au travers d’une page entreprise, mais également de diffuser leurs offres d’emplois de manière ciblée. Nous devenons la solution de sourcing la plus pertinente du marché.

Comment évolue votre base de clients ?

Depuis le début de l’année, nous avons gagné une soixantaine de clients chez les entreprises. La particularité, c’est que ce sont des grands comptes qu’on voient peu dans la sphère des outils RH : Chanel, Canal+, LVMH… Ce qui les a convaincu, c’est notre approche qui consiste à s’intégrer, en marque blanche, dans les intranets des écoles et des universités, donc à toucher les candidats cibles. Cette année, nous avons également atteint la barre des 100 écoles équipées. Soit le double depuis janvier. Ces bonnes nouvelles nous permettre d’envisager une croissance à trois chiffres pour 2015 !

Parmi les temps forts de l’année, figure également la signature d’une université...

Oui, nous venons de convaincre l’Université de Nantes. Si on exclut Dauphine, qui est un peu à part, c’est notre première université. Ces établissements sont, de nature, plus complexes à convaincre dans la mesure où ils n’ont pas la même taille qu’une école. Il n’y a donc pas le même nombre d’interlocuteurs à convaincre. Nous sommes fiers d’avoir signé avec l’Université de Nantes car elle est influente et fait office de référence dans le Grand Ouest. Nous croyons beaucoup à l’effet boule de neige qu’un tel partenariat représente pour JobTeaser.

Tournons-nous désormais vers 2016. Quels projets allez-vous déployer ?

Dès le mois de janvier, nous allons permettre aux start-up et aux PME de diffuser leurs offres d’emploi au sein d’une école cible, en un clic. Aujourd’hui, nous recevons entre 5 et 8 leads de leur part par jour, que nous avons du mal à traiter. C’est la raison pour laquelle nous allons développer un outil e-commerce, qui va leur permettre de payer notre service directement en ligne. En parallèle de ce projet, nous espérons accélérer notre développement à l’international. Nous venons, par exemple, de signer avec une première business school en Suisse. Nous viserons ensuite l’Allemagne…

Allez-vous surfer sur la technologie Big Data ?

Oui, notre troisième projet consiste à compiler les données des intranets des écoles pour analyser les comportements des candidats. Nous venons de recruter une Chief Data Officer qui va se charger, en 2016, de sélectionner les données les plus pertinentes. Grâce à notre futur outil, les entreprises pourront connaître les meilleurs moments de la semaine pour diffuser leurs offres d’emploi. Les écoles pourront, quant à elles, identifier les fonctions les plus recherchées par leurs étudiants, les compétences que les entreprises recherchent chez leurs élèves et ainsi mieux adapter leurs cursus.

Transférer cet article à un ami