RegionsJob se lance dans l’international avec JobTrotter


Le lundi 01 novembre 2010 | Site emploi régional
RegionsJob se lance dans l’international avec JobTrotter

Le groupe RegionsJob vient de lancer son dernier-né : JobTrotter. Les recruteurs à la recherche de candidats francophones prêts à s’expatrier disposent désormais d’un jobboard pour diffuser leurs annonces.

Gwénaëlle Quénaon-Hervé, co-fondatrice de RegionsJob, note que « l’idée est venue très simplement. La vocation de RegionsJob est de prendre le projet de vie d’un candidat dans une région et de l’aider à le réaliser. Nous avons étendu notre service à l’international et aux DOM-TOM. » Les recruteurs qui cherchent un profil sur JobTrotter ont accès à la CVthèque de RegionsJob. En s’inscrivant, les candidats peuvent désormais préciser s’ils sont volontaires ou non pour une expatriation.

Plus qu’un site emploi : une mine d’informations

A l’heure actuelle, plus de 350 annonces dans 78 pays différents sont à pourvoir sur JobTrotter. « Le site a été lancé en septembre, nous sommes encore dans une phase d’amorçage, mais les retours que nous avons pour le moment sont très positifs. » Tarifs, critères de recherche, fonctionnement, ce nouveau site est bâti sur le même format que les autres portails de RegionsJob, à quelques exceptions près.

Les plus de JobTrotter ? Tout d’abord, des « cafés » classés par zone géographique, dans lesquels les candidats peuvent se rendre virtuellement pour parler du pays qui les intéresse, apprendre les trucs et astuces pour bien s’y intégrer, en bref glaner le maximum d’informations avant de prendre une décision finale. RegionsJob a également sélectionné des blogs d’expatriés dans chaque région concernée. De plus, une cinquantaine de fiches pays sont disponibles, rassemblant aussi bien des données macro-économiques que des conseils pratiques tels que la façon de rédiger son CV pour tel pays, ou les secteurs qui recrutent dans tel autre.

Enfin, chaque mois, un pays sera mis à l’honneur, avec des interviews d’experts et des actualités. C’est le Canada qui a ouvert la marche en octobre. Gwénaëlle Quénaon-Hervé remarque qu’« il n’existait pas de service de ce type, qui permette aux candidats à la fois de trouver un poste à l’étranger et de se renseigner sur le pays, et aux recruteurs de trouver des candidats francophones pour toutes les destinations. » JobTrotter entend bien y remédier.

Séverine Dégallaix

Transférer cet article à un ami