RegionsJob acquiert Jobijoba


Par Aurélie Tachot | le mardi 17 juillet 2018 | Site emploi régional
RegionsJob acquiert Jobijoba

RegionsJob poursuit sa stratégie de diversification ! Après avoir investi dans le secteur du logiciel via l’acquisition de Talentplug en 2014 et Talent Detection en 2016, le site emploi finalise aujourd’hui le rachat du méta-moteur Jobijoba, expert des technologies de sémantique et de machine learning. Un rapprochement qui permet à RegionsJob de se rapprocher du cap symbolique des 50 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Nouveau mouvement de consolidation sur le marché des ressources humaines ! Ce mardi, RegionsJob annonce avoir mis la main sur la start-up bordelaise Jobijoba, pour un montant resté confidentiel. Une acquisition qui illustre la volonté du site emploi, suivi par 4 millions de visiteurs uniques par mois, d’élargir son audience et de passer à la vitesse supérieure. ʺNous connaissons actuellement un fort développement. Ces trois dernières années, notre croissance a augmenté d'environ 20 % tous les ans. Pour continuer à accélérer, nous pensons devoir nous appuyer sur trois piliers : la robustesse de la technologie, la connaissance du marché et la capacité à adresser une cible de manière forteʺ, explique Jérôme Armbruster, directeur général de RegionsJob.

Toucher les collectivités locales

Surtout connue en tant qu’agrégateur, la start-up multi-casquette Jobijoba crée également des plateformes dédiées à l’emploi pour les collectivités locales (une cible que RegionsJob ne touchait pas encore) ainsi qu’un logiciel RH – CV Catcher – qui promet d’améliorer l’expérience des candidats sur les sites carrières. ʺAujourd’hui, via nos trois activités, nous touchons trois cibles : les pure players, les institutionnels et les recruteurs. S’adosser à un industriel comme RegionsJob nous a semblé être une option pertinente pour déployer nos outils non pas auprès d’une centaine, mais de milliers de clients. Grâce à l’assise financière que nous donne RegionsJob, notre objectif est de nous dimensionnerʺ, explique Thomas Allaire, directeur général de Jobijoba.

Du sourcing à l’onboarding

Entre RegionsJob et Jobijoba, il existe une belle complémentarité. ʺRegionsJob amène, aux entreprises, des candidats susceptibles d’être intéressés par leurs opportunités de carrière. Via CV Catcher, Jobijoba permet aux candidats d’être déjà connus par l’entreprise lorsqu’ils sont à sa porte. Nos solutions adressent une typologie de besoins différentes : nous gérons plutôt la partie sourcing là où Jobijoba optimise celle d’onboardingʺ, résume Jérôme Armbruster. Ensemble, les deux sociétés formulent des objectifs ambitieux. ʺD’ici deux ans, nous pensons tripler le chiffre d’affaires de Jobijoba et passer, à l’échelle du groupe, le cap des 50 millions de chiffre d’affairesʺ, confie-t-il. Pour parvenir à ces résultats, la force commerciale de RegionsJob, composée de 100 personnes réparties sur tout le territoire français, devrait notamment prêter main forte à Jobijoba.

Une road map confidentielle

Sur le plan technologique, les deux sociétés, qui afficheront un chiffre d’affaires consolidé de 40 millions en 2018, promettent plusieurs nouveautés. ʺNous allons axer nos investissements sur la sémantique et le machine learning. L’objectif est de passer d’un mode recherche à un mode appliqué, au sein d’un logicielʺ, précise Jérôme Armbruster. ʺMaintenant que nous avons accès à une manne de données plus importante, sur tous types de candidats issus de tous les secteurs d’activité, nous allons faire évoluer nos produitsʺ, confirme Thomas Allaire. Impossible d’en savoir plus sur la feuille de route des deux acteurs. Ces derniers annonceront vraisemblablement leurs innovations ces prochains mois. Tout comme ʺune réorganisation de nos marquesʺ, conclut Jérôme Armbruster.

Transférer cet article à un ami